• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 31 octobre 2009

MUR DE HONTE

Posté par provola le 31 octobre 2009

l’Europe était une belle idée. Il s’agissait de panser les dégâts du conflit mondial et de faire disparaître des siècles de nationalismes.

L’Europe devait être une vision des peuples, une évolution idéaliste de la marche du Monde, comme une extrapolation à l’échelle d’un continent de cette France universaliste patrie des droits de l’homme. 

L’Europe s’est construite sur les fêlures de la guerre, sur les remords de quelques acteurs du conflit puis sur l’accaparement d’une idée grandiloquente par une pléiade de fonctionnaires chargés par le système libéral d’établir un marché commun.

L’Europe en réalité s’est construite sans les peuples, la dernière facétie anti-démocratique en est l’absence de consultation populaire visant à valider les grandes orientations futures. Le référendum a été retiré de la circulation lorsqu’on a compris en hauts lieux que les populations refusaient désormais les règles du jeux. L’espoir de la génération 68 arde souhaitant profiter de l’exemple européen pour construire un monde solidaire s’est évanoui dans les gesticulation communautaires , visant à faire disparaître toute notion démocratique dans le débat communautaire. Les Cohn-Bendit ont pris du galon et ont rangé leur révolution au placard.     

L’Europe est le reflet du lobbying capitaliste bruxellois, elle est la volonté des grandes compagnies privées de se débarasser des frontières pour le déplacement des marchandises. Sous couvert d’une libéralisation de la concurrence , elle n’est qu’un savant système de monopoles contrôlant chaque pan de la vie économique.

Télécommunications, distribution agricole, alimentaire, industrie de l’armement , distribution de l’eau , de l’électricité , du gaz,  industrie des médias, de la construction, rien n’échappe à la main mise de puissants congloméras inamovibles, indélogeables qui chacun dans leur domaine domine et écarte toute notion de concurrence.

On a simplement voulu donner la possibilité à des champions privés nationaux de bénéficier d’un espace plus grand leur permettant de partir à l’assaut du monde. En fait il s’est surtout agit de bénéficier aux groupes des grands pays de la première vague . Aucun acteur de poids issu des petits pays ou annoncés comme tels n’a pu émerger .La difficulté de trouver un quatrième opérateur de téléphonie mobile en France est à cet égard tout à fait emblématique, la bande des trois orange SFR Bouygues s’étant une bonne fois pour toute accommodé d’un partage des parts de marché. Un système semblable existe dans le domaine de la construction ou’ les trois leaders se sont arrogés une part de plus en plus importante du festin. Bouygues , encore , Vinci et Eiffage étant devenus des leaders mondiaux grâce au fait d’avoir grandit de manière démesurée dans l’hexagone puis en Europe. Ainsi Veolia et Suez vont-ils distribuer l’eau dans les grandes métropoles du monde forts de leur base monopolistique sur le vieux continent. Le système bancaire n’échappe pas à la règle de constitution de grands acteurs nationaux partant à la conquête des marchés de l’est  ancrées fortement et  sur- protégées à leur base.

L’Europe est donc un continent de monopoles, sous couvert de libéralisme, en fait cela veut dire la même chose, rien n’empêche dans un tel système de grossir et donc de manger la concurrence, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un ou quelques uns. 

L’Europe était une belle idée, en 1989 le mur de Berlin tombait et l’on fêtait une réconciliation impensable quelques mois auparavant.

Vingt ans plus tard, la nouvelle Europe commence à Ceuta , à Melilla, enclaves Espagnoles sur le continent africain, en ce lieu précis ou’ les désespérés sub-Sahariens croient pouvoir quitter la misère de leur terre.

Les murs d’aujourd’hui divisent l’Amérique du nord de celle du sud à la frontière Etats unis-Mexique, les deux Corées, la Cisjordanie d’Israël, et comme déjà évoqué l’Afrique de l’Europe en ces points de fractures tectoniques des sentiments, en ces déserts d’humanité.

En nombre de mûrs, l’Europe bat les Etat-unis , la Corée du nord et Israël par deux à un . 

L’Europe est championne mondiale des ventes d’armes,

L’Europe appartient à l’Otan, elle na donc pas d’existance militaire indépendante,

L’ Europe est une jungle fiscale, exacerbant l’instinct de dumping fiscal des états membres, batissant de fait une espèce de toile d’araignée piègeant les capitaux. 

Sous la houlette des expulsants franchouillards, la tendance est à l’entente cordiale entre Etats membres pour la reconduction à la case départ des clandestins :  » Par des moyens dignes » La dignité est un Airbus, la liberté un bout de piste.  

Le 13 juillet 2008 l’Europe de Sarko dépense 16 000 000 euros pour lancer l’idée d’une « union de la Méditerranée », 200 invités sont conviés, chaque  repas  coûte 5362 euros.

Le 27 août 2008 soit un mois et demi après le festin des festins , l’Onu fixe le nouveau seuil de pauvreté mondial à 1,25 dollars par jour soit 0,90 € . L’estimation  est de 1,5 milliard de personnes vivants sous ce seuil de pauvreté.

Chaque invité de notre chère Europe des lumières aura avalé durant un repas, l’équivalent calorique de ce qu’avalent 1,5 milliards de personnes en 16,3 années.     

    

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement