D’ ACCORD SUR RIEN

Posté par provola le 30 octobre 2009

Les 27 membres de l’Union européenne sont ensemble en ordre dispersé. Le climat n’a qu’à bien se tenir , l’Europe va donner l’exemple , de la cacophonie.

On va réduire les émissions de CO2 de 20% à l’horizon 2020, non 30 %, en fait on verra bien , la réalité est qu’ en 2020 , la calotte glaciaire Arctique sera un souvenir.

Les Européens paraissent avoir compris que le temps nous est compté pour engager la pédale de freins sur  nos émissions de CO2. Ils se disent que les pays pauvres ont droit à des aides pour leur permettre de passer sans détours à l’énergie propre.

100 milliards par an , 100 milliards  ça fait bien , avec ça on devient des bons élèves et on sauve la planète.

Maintenant que la somme est décidée et fait la une des journaux, il suffit de s’arranger pour savoir qui paie. Les pays de l’ancien bloc de l’est bien sûr dont les installations énergétiques les plus obsolètes sont aussi les plus polluantes. Bien sûr que non rétorque ceux-là, les plus polluants en réalité sont les plus riches, l’ancien bloc de l’ouest, ceux dont le PIB par tête de pipe est le double du leur.

Donc personne ne paie et en plus il n’y a pas que l’Europe qui doit payer, ça sera 100 milliards mais l’Europe en prendra en charge à peu près le quart. On décide de 100 milliards qui pour les trois quart seront payés par les autres , comme ça , c’est évidemment beaucoup moins cher.  

Faute d’accord sur les modalités concrètes du financement des soins climatiques , on aboutit à un consensus qui repousse à plus tard la responsabilité de sa répartition.

On a décidé 100 milliards, il y aura bien quelqu’un qui voudra les prendre en charge.

Comme tous les états sortent de la crise avec des dettes et des déficits au plus haut , on continuera de creuser des trous que les générations futures auront à combler.

Apparemment satisfaits de brader une planète au bord de l’asphixie et d’ accumuler des dettes insurmontables, nos dirigeants affichent l’outrecuidance de vouloir donner des leçons à la terre entière.

Ils décident ensuite de trouver un Président, suite à la ratification par tous les Membres du Traité de Lisbonne qui en institue la nomination. On nous explique que sa personnalité donnera une orientation à sa fonction, en gros, on nomme quelqu’un qui décidera in-fine de ses attributions.

Ce n’est pas tout , on désignera bientôt un ministre des affaires étrangères  qui donnera une voix à la Communauté Européenne . La personnalité intronisée déterminera également les contours de la fonction.

N’oublions pas Barroso , Président de la Commission, nouvellement réélu pour quatre ans et véritable chef d’orchestre du gouvernement de l’Union.

Nous avions un problème , nous en aurons trois, trois en un ou la redécouverte du mystère de la Sainte Trinité.    

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement