LA PREMIERE BOUGIE

Posté par provola le 26 octobre 2009

On y est, 26 octobre 2008, 26 octobre 2009, un an de repentance, un an de larmes, de second degré ,d’intimité, de coups de gueule, d’émotion, de rancoeur, de mémoire, de révoltes, de paix, de prières, de fous rire, le blog n’ a pas encore atteint l’âge de maturité , juste appris à marcher sur une corniche en trompe l’oeil, à s’accrocher sur les pentes d’une inutile procession.

Sur les lignes enflammées, on a l’impression d’exister et de traduire en unité d’histoire chaque instant de notre course effrénée vers la mort mais le dérisoire ne doit jamais cesser de baliser notre conscience. Sachons que nous pensons ce qui peut être contredit dans l’instant, que cela ne nous empêche pas pourtant de marquer d’un menhir le moment du bonheur éphémère.

Un an, une seconde , comme une course échevelée vers l’inutile destin du doute, un an d’amour à dire ce qui pour les lecteurs ressemble à un suicide des mots, une comédie des signes, une boutade à bulles.   

Merci de ce silence, je sens son souffle à travers ce compteur des respirations qui déjà marque la borne des 3000 visites, merci de votre présence, les sommets enneigés ne manquent pas sur notre voie d’à pics  et promettent de séduire une plume acérée.

Copenhague carrefour d’avenir est notre prochain 8000m aux confins de l’Himalaya des rendez-vous de l’humanité, cette chaîne sans issue qu’on rencontre à force de reculer, cette croisée des chemins ultimes, cette barrière qui semble insurmontable par tant de renoncements et de mensonges . Plantons là-haut une bannière de bon-sens , comme une rhétorique de la survivance.

Je ne crois pas une minute à ce sursaut salvateur, mais l’important dans cette chute vers cette inconnue des modifications environnementales irréversibles est de croire avant l’ultime des soubresauts que l’agonie sera courte et sans haine pour notre génération de tarés.  

En cadeau d’anniversaire je vous plante le décor de l’amitié, une photo du monastère de Phuktal au Zanskar, comme si nous étions tous réunis, perchés sur le bord d’une transe. 

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement