VERTS DE GRIS

Posté par provola le 8 octobre 2009

Les chantres de l’écologie people Hulot et Arthus Bertrand, sont les invités de l’Elysée. La cour du Président est un avis de tempête, un microclimat snob, une déroute des bons sentiments. L’aréopage de flashes constitue le seul éclair de l’orage médiatique. L’orchestration des temps politiques, l’instrumentalisation des thèmes porteurs des dérèglements climatiques, la mise en scène des stars du petit écran provoque un cataclysme de langue de bois.

J’ai de l’ hostilité envers le pouvoir, mais  il est dans son rôle du brouilleur de cartes. Les vrais coupables de la mascarade verte sont les instruments consentants de la récupération, les usurpateurs de la désinformation écolo, des adeptes du poker menteur, des milliardaires du carré d’as de trèfle.  

Ces rendez-vous mondains, sont l’aliénation de la pensée verte, ils fondent une chape de plomb sur la prise de conscience collective des dérèglements environnementaux.

Foie gras, petits fours et champagne sont les vrais thèmes de ces  entretiens feutrés, rituel funeste des bonimenteurs patentés.

La conférence de Copenhague est devenue une biscotte de discorde sur la taille des bulles d’Ozone et le retrait de la mousse blanche.

Français, consommez tranquilles, le gouvernement a convoqué les plombiers du ciel, il s’occupe de faire pousser vos arbres,

ces arbres qui cachent la forêt.  

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement