• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

MUR DE HONTE

Posté par provola le 31 octobre 2009

l’Europe était une belle idée. Il s’agissait de panser les dégâts du conflit mondial et de faire disparaître des siècles de nationalismes.

L’Europe devait être une vision des peuples, une évolution idéaliste de la marche du Monde, comme une extrapolation à l’échelle d’un continent de cette France universaliste patrie des droits de l’homme. 

L’Europe s’est construite sur les fêlures de la guerre, sur les remords de quelques acteurs du conflit puis sur l’accaparement d’une idée grandiloquente par une pléiade de fonctionnaires chargés par le système libéral d’établir un marché commun.

L’Europe en réalité s’est construite sans les peuples, la dernière facétie anti-démocratique en est l’absence de consultation populaire visant à valider les grandes orientations futures. Le référendum a été retiré de la circulation lorsqu’on a compris en hauts lieux que les populations refusaient désormais les règles du jeux. L’espoir de la génération 68 arde souhaitant profiter de l’exemple européen pour construire un monde solidaire s’est évanoui dans les gesticulation communautaires , visant à faire disparaître toute notion démocratique dans le débat communautaire. Les Cohn-Bendit ont pris du galon et ont rangé leur révolution au placard.     

L’Europe est le reflet du lobbying capitaliste bruxellois, elle est la volonté des grandes compagnies privées de se débarasser des frontières pour le déplacement des marchandises. Sous couvert d’une libéralisation de la concurrence , elle n’est qu’un savant système de monopoles contrôlant chaque pan de la vie économique.

Télécommunications, distribution agricole, alimentaire, industrie de l’armement , distribution de l’eau , de l’électricité , du gaz,  industrie des médias, de la construction, rien n’échappe à la main mise de puissants congloméras inamovibles, indélogeables qui chacun dans leur domaine domine et écarte toute notion de concurrence.

On a simplement voulu donner la possibilité à des champions privés nationaux de bénéficier d’un espace plus grand leur permettant de partir à l’assaut du monde. En fait il s’est surtout agit de bénéficier aux groupes des grands pays de la première vague . Aucun acteur de poids issu des petits pays ou annoncés comme tels n’a pu émerger .La difficulté de trouver un quatrième opérateur de téléphonie mobile en France est à cet égard tout à fait emblématique, la bande des trois orange SFR Bouygues s’étant une bonne fois pour toute accommodé d’un partage des parts de marché. Un système semblable existe dans le domaine de la construction ou’ les trois leaders se sont arrogés une part de plus en plus importante du festin. Bouygues , encore , Vinci et Eiffage étant devenus des leaders mondiaux grâce au fait d’avoir grandit de manière démesurée dans l’hexagone puis en Europe. Ainsi Veolia et Suez vont-ils distribuer l’eau dans les grandes métropoles du monde forts de leur base monopolistique sur le vieux continent. Le système bancaire n’échappe pas à la règle de constitution de grands acteurs nationaux partant à la conquête des marchés de l’est  ancrées fortement et  sur- protégées à leur base.

L’Europe est donc un continent de monopoles, sous couvert de libéralisme, en fait cela veut dire la même chose, rien n’empêche dans un tel système de grossir et donc de manger la concurrence, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un ou quelques uns. 

L’Europe était une belle idée, en 1989 le mur de Berlin tombait et l’on fêtait une réconciliation impensable quelques mois auparavant.

Vingt ans plus tard, la nouvelle Europe commence à Ceuta , à Melilla, enclaves Espagnoles sur le continent africain, en ce lieu précis ou’ les désespérés sub-Sahariens croient pouvoir quitter la misère de leur terre.

Les murs d’aujourd’hui divisent l’Amérique du nord de celle du sud à la frontière Etats unis-Mexique, les deux Corées, la Cisjordanie d’Israël, et comme déjà évoqué l’Afrique de l’Europe en ces points de fractures tectoniques des sentiments, en ces déserts d’humanité.

En nombre de mûrs, l’Europe bat les Etat-unis , la Corée du nord et Israël par deux à un . 

L’Europe est championne mondiale des ventes d’armes,

L’Europe appartient à l’Otan, elle na donc pas d’existance militaire indépendante,

L’ Europe est une jungle fiscale, exacerbant l’instinct de dumping fiscal des états membres, batissant de fait une espèce de toile d’araignée piègeant les capitaux. 

Sous la houlette des expulsants franchouillards, la tendance est à l’entente cordiale entre Etats membres pour la reconduction à la case départ des clandestins :  » Par des moyens dignes » La dignité est un Airbus, la liberté un bout de piste.  

Le 13 juillet 2008 l’Europe de Sarko dépense 16 000 000 euros pour lancer l’idée d’une « union de la Méditerranée », 200 invités sont conviés, chaque  repas  coûte 5362 euros.

Le 27 août 2008 soit un mois et demi après le festin des festins , l’Onu fixe le nouveau seuil de pauvreté mondial à 1,25 dollars par jour soit 0,90 € . L’estimation  est de 1,5 milliard de personnes vivants sous ce seuil de pauvreté.

Chaque invité de notre chère Europe des lumières aura avalé durant un repas, l’équivalent calorique de ce qu’avalent 1,5 milliards de personnes en 16,3 années.     

    

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

D’ ACCORD SUR RIEN

Posté par provola le 30 octobre 2009

Les 27 membres de l’Union européenne sont ensemble en ordre dispersé. Le climat n’a qu’à bien se tenir , l’Europe va donner l’exemple , de la cacophonie.

On va réduire les émissions de CO2 de 20% à l’horizon 2020, non 30 %, en fait on verra bien , la réalité est qu’ en 2020 , la calotte glaciaire Arctique sera un souvenir.

Les Européens paraissent avoir compris que le temps nous est compté pour engager la pédale de freins sur  nos émissions de CO2. Ils se disent que les pays pauvres ont droit à des aides pour leur permettre de passer sans détours à l’énergie propre.

100 milliards par an , 100 milliards  ça fait bien , avec ça on devient des bons élèves et on sauve la planète.

Maintenant que la somme est décidée et fait la une des journaux, il suffit de s’arranger pour savoir qui paie. Les pays de l’ancien bloc de l’est bien sûr dont les installations énergétiques les plus obsolètes sont aussi les plus polluantes. Bien sûr que non rétorque ceux-là, les plus polluants en réalité sont les plus riches, l’ancien bloc de l’ouest, ceux dont le PIB par tête de pipe est le double du leur.

Donc personne ne paie et en plus il n’y a pas que l’Europe qui doit payer, ça sera 100 milliards mais l’Europe en prendra en charge à peu près le quart. On décide de 100 milliards qui pour les trois quart seront payés par les autres , comme ça , c’est évidemment beaucoup moins cher.  

Faute d’accord sur les modalités concrètes du financement des soins climatiques , on aboutit à un consensus qui repousse à plus tard la responsabilité de sa répartition.

On a décidé 100 milliards, il y aura bien quelqu’un qui voudra les prendre en charge.

Comme tous les états sortent de la crise avec des dettes et des déficits au plus haut , on continuera de creuser des trous que les générations futures auront à combler.

Apparemment satisfaits de brader une planète au bord de l’asphixie et d’ accumuler des dettes insurmontables, nos dirigeants affichent l’outrecuidance de vouloir donner des leçons à la terre entière.

Ils décident ensuite de trouver un Président, suite à la ratification par tous les Membres du Traité de Lisbonne qui en institue la nomination. On nous explique que sa personnalité donnera une orientation à sa fonction, en gros, on nomme quelqu’un qui décidera in-fine de ses attributions.

Ce n’est pas tout , on désignera bientôt un ministre des affaires étrangères  qui donnera une voix à la Communauté Européenne . La personnalité intronisée déterminera également les contours de la fonction.

N’oublions pas Barroso , Président de la Commission, nouvellement réélu pour quatre ans et véritable chef d’orchestre du gouvernement de l’Union.

Nous avions un problème , nous en aurons trois, trois en un ou la redécouverte du mystère de la Sainte Trinité.    

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

IL FALLAIT QUE JE LA FASSE

Posté par provola le 30 octobre 2009

Une inspiration à 0H04:

La cour des comptes épingle les comptes de la cour.

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

COTE’ LIBRE

Posté par provola le 29 octobre 2009

Au dernier classement mondial de reporters sans frontières, sur la liberté de la presse, la France est la grande perdante, ayant dégringolé de 8 places en 2009, après avoir chuté de 4 places en 2008; en cause « une judiciarisation croissante des affaires de presse « indique Jacques Julliard Président de RSF.

La France se retrouve en 43ème position entre le Suriname 42ème et le Cap-vert 44ème.

Les récents doutes sur les disparitions de sketches des guignols de l’info sur les démêlés de Jean Sarkozy ne font que renforcer un sentiment de vague amertume.

Le fait que la gauche ne joue plus son rôle d’opposition disloque le mécanisme si subtil du débat démocratique. 

En prenant cette nouvelle de la régression de la France par l’autre bout de la lorgnette , on peut relever que le Suriname, pays devançant  désormais l’Hexagone, possède une frontière de 250 km, le long du fleuve Maroni, avec la Guyane française et donc avec la France elle-même.

Le fleuve Maroni devient donc par le biais de ce classement des libertés de la presse, une nouvelle espèce de ligne de démarcation. 

Imaginons les hordes de journalistes bien de chez nous essayant de gagner clandestinement l’autre berge, du coté libre de la parole.   

Publié dans MEDIAS | Pas de Commentaire »

IDENTITE NATIONALE

Posté par provola le 28 octobre 2009

Besson est un con, une espèce d’esthète de la persécution communautaire. La paix des braves s’installe à peine sous les lampions d’automne que  l’expert de la traîtrise revient sur scène pour remettre une couche de nationalisme.  

Besson les frocs pour échapper la tourista, Besson est incontinent en égalité, incompétent en matière de fraternité, inconsistant en morale, inconcevable en terre de liberté, incompatible avec la mémoire de ce pays.

Lui le loup-garou masqué des bords de Seine, le cavalier de la nuit au coeur de pierre d’Ile de France, le socialo des quartiers de haute sécurité, le videur de jungle, le balayeur des avenues Foch de la pensée, le remplisseur de charters, le disc-jockey des marseillaises, le lèche-fesse du front, le rasé racleur de passeports, bidet des visas, empreinte des gestapos, langue de bois du vivre ensemble, profiteur des exclus, surfeur des vagues racistes, mûr de Berlin à lui seul, Ceuta des bobos, honte des banlieues, arnaqueur patenté, balance des sentiments, retourneur de veste, flash-ball d’importation , égoutier en chanel, traqueur de soutes, borderline des ministères, frontière du désespoir, franc-tireur au sang impur, donneur de races, délateur pur souche.  

Besson est incontestablement le plus cynique des francs.

Lui le sans convictions, l’homme de l’extrême droite de la gauche, là ou’ la gauche ressemble à la villa du cap Nègre, lui le bazardeur des femmes quinqua, lui va nous expliquer ce qu’est l’identité nationale, lui va nous entonner de l’hymne, lui va nous montrer le chemin  des tranchées, lever un drapeau de dupes, un rideau de fumée.

Lui aurait refoulé les Belmondo, les Montand, les Ventura, les Brel, les Ferré , les Adamo , les Aznavour , les Halliday , les Cézanne, les Curie, les Adjani, les Zola, les Sarkozy, les Zidane, les Platini,  les Kopa, les Gainsbourg, les Scotto, les Goscinny, les Uderzo ( créateurs du vrai Gaulois Astérix), les Distel, les Goldman, les Mouloudji , les Vartan, les Jacques Tati, les Balasko, les Coluche, les Polnareff, les Verneuil,

Lui aurait refoulé les Harkis, les mineurs polonais, les maçons portugais, les ritals, non en Français on dit ritaux, les espingouins, les bougnouls, les juifs polonais, les barbus, les prêtres polonais, les Magrébins, les soeurs polonaises, les Bouddhistes, les plombiers polonais, les artilleurs sénégalais, les envahisseurs américains à l’assaut des plages de Normandie, les barbares basques, les touristes qui n’ont pas de cartes bleues.

« Il faut qu’ils apprennent à parler Français »

Quel Français ? Du Français des  banlieues, de TF1, du seizième arrondissement à moins que ce soit celui du XVII ème siècle, du  Marseillais de Fernandel, du Créole, du  Corse, du Breton, du Basque, de la langue d’Oc, de l’Argo parisien, des chantiers, du bloc opératoire, du show-biz, des Proust, des Gide, des Sartre.

Il faut être fier d’être Français.

Besson aurait refoulé Léonard de Vinci et brûlé la Joconde.

Oui, décidément, Besson est un con et puisqu’il n’est pas le seul à pouvoir le dire : Vive la république !

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

INAUGURATION D’UN HOPITAL AU DARFOUR

Posté par provola le 27 octobre 2009

 121.jpg121.jpg 121.jpg 121.jpg 121.jpg

Vu la réussite du premier, inauguré par une belle journée d’été, un plan de construction de quatre autres hôpitaux a été lancé dans la province du Darfour par le gouvernement soudanais grâce à des capitaux européens.

La communauté européenne souhaite ainsi collaborer avec l’un des grands pays d’Afrique et montrer son implication dans le développement du continent. Le club méditerrannée financera une superette et une pompe à essence.

Publié dans AFRIQUE, MONDE | Pas de Commentaire »

LA PREMIERE BOUGIE

Posté par provola le 26 octobre 2009

On y est, 26 octobre 2008, 26 octobre 2009, un an de repentance, un an de larmes, de second degré ,d’intimité, de coups de gueule, d’émotion, de rancoeur, de mémoire, de révoltes, de paix, de prières, de fous rire, le blog n’ a pas encore atteint l’âge de maturité , juste appris à marcher sur une corniche en trompe l’oeil, à s’accrocher sur les pentes d’une inutile procession.

Sur les lignes enflammées, on a l’impression d’exister et de traduire en unité d’histoire chaque instant de notre course effrénée vers la mort mais le dérisoire ne doit jamais cesser de baliser notre conscience. Sachons que nous pensons ce qui peut être contredit dans l’instant, que cela ne nous empêche pas pourtant de marquer d’un menhir le moment du bonheur éphémère.

Un an, une seconde , comme une course échevelée vers l’inutile destin du doute, un an d’amour à dire ce qui pour les lecteurs ressemble à un suicide des mots, une comédie des signes, une boutade à bulles.   

Merci de ce silence, je sens son souffle à travers ce compteur des respirations qui déjà marque la borne des 3000 visites, merci de votre présence, les sommets enneigés ne manquent pas sur notre voie d’à pics  et promettent de séduire une plume acérée.

Copenhague carrefour d’avenir est notre prochain 8000m aux confins de l’Himalaya des rendez-vous de l’humanité, cette chaîne sans issue qu’on rencontre à force de reculer, cette croisée des chemins ultimes, cette barrière qui semble insurmontable par tant de renoncements et de mensonges . Plantons là-haut une bannière de bon-sens , comme une rhétorique de la survivance.

Je ne crois pas une minute à ce sursaut salvateur, mais l’important dans cette chute vers cette inconnue des modifications environnementales irréversibles est de croire avant l’ultime des soubresauts que l’agonie sera courte et sans haine pour notre génération de tarés.  

En cadeau d’anniversaire je vous plante le décor de l’amitié, une photo du monastère de Phuktal au Zanskar, comme si nous étions tous réunis, perchés sur le bord d’une transe. 

Publié dans ANNIVERSAIRE, MESSAGES AUX LECTEURS | Pas de Commentaire »

FRAIS DE BOUCHE

Posté par provola le 25 octobre 2009

La vie à l’Elysée, ancienne résidence de Jeanne Antoinette Lenormant d’Etiolles née Poisson, marquise de Pompadour a gardé Dieu soit loué ses fastes d’antan. Résidence de la favorite du roi Louis XV et  garde-chiourme des putains attitrées, le palais présidentiel autrefois hôtel d’Evreux( n’y voyez aucune allusion , c’est ainsi qu’il se nommait) était un  havre de suave élégance, de confort feutré, ce qui se dit maintenant glamour, galipette républicaine et romanesque perversion . 

La Pompadour regrettant la moiteur des lieux Elyséens ne put d’ailleurs résister à l’air glacial de Versailles et y contracta une pneumonie fatale. C’est sans doute la raison pour laquelle les présidents ont choisi de rester sur les bords des Champs fleuris de la capitale plutôt que de s’expatrier dans les Yvelines à la merci des vents des révolutions. 

Heureusement rien n’a changé pour le couple Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa et Carla Gilberta Bruni Tedeschi, représentants du peuple de France, le train de vie n’a pas pris la direction de la gare du nord, les lustres éclairent les parquets lustrés, qu’on en juge:

Décoration florale annuelle pour l’appartement de 300 m2 de sa majesté: 280 000 €

Vins Champagne et spiritueux, 1 million d’euros, 61 voitures de courtoisie, 8 avions , 6 falcon et deux airbus, le plus récent ayant coûté 60 millions d’euros a été nommé Carla, 957 employés au service du Président, le double de Buckingham Palace,  44 chauffeurs, 87 cuisiniers pour un service 24H sur 24 h , on ne sait jamais si la belle a envie d’un sandwich en pleine nuit. Budget du Palais de la république : 112 millions d’euros, en monnaie constante du temps de De Gaulle, on en était à 2 millions d’ euros.

Augmentation du salaire du Président sous Sarko : 172%, salaire 250000 euros alors que De Funes n’a aucuns frais.

La dernière trouvaille est le piston de l’Epad pour le dauphin en mal de magasins Darty, rien que de la logique de cour en quelque sorte. 

Rien de nouveau sous le ciel étoilé de la république du roi.

 

Publié dans HISTOIRE | Pas de Commentaire »

RIEN QUE DE LA POLITIQUE

Posté par provola le 24 octobre 2009

France 2, 20h, la France retient son souffle, que va nous annoncer Jean, fils de Nicolas, Jean l’Apôtre, l’ Évangéliste,

l’ héritier de la dynastie des Jean depuis Jean de la Fontaine en passant par mon oncle Jean ?

Et la sentance tombe avant que ce ne soient mes bras :

« Je n’ai pas parlé avec le Président pour retirer ma candidature à la présidence de l’Epad, j’ai parlé avec mon père…!!! »

La messe est dite, l’Évangile est réécrit, la fable a perdu sa morale, mon oncle a repris un verre de bière.

« Je n’ ai pas parlé avec la boulangère, j’ai parlé avec la vendeuse de croissants, j’ai parlé à ma femme, je n’ai pas parlé avec ma moitié, j’ai parlé de la pluie, je n’ai pas parlé de l’eau, je n’ai pas parlé pour rien , j’ai parlé pour ne rien dire. »

Ne nous faisons aucune illusion il en va ainsi des circonvolutions de notre « démocratie », comme ils disent; notre moussaillon de service a sauté du navire par le hublot de la salle de bal, par gros temps mais le voilà illico repêché par la trappe des soutes, à l’abri de toutes les intempéries et de toutes les mers secouées de décence. Jean devient donc administrateur, en langage diplomatique, cela s’appelle: élu.

Cela m’amène à une double réflexion:

Le sort du prince consort, qui a ému le peuple, à n’en point douter trouve là un épilogue heureux propre à rassurer l’opinion sur la magnanimité de notre société que l’on dit parfois dure et sans pitié.

Jean a quand même trouvé un boulot bien qu’il fut sans diplôme, sans légitimité, sans expérience, sans brushing, sans rolex ( ah! si, la rolex , il l’a.), un jeune démuni et sans bagages peut espérer s’en sortir et c’est une excellente nouvelle. 

D’autre part le fait que l’on aie tout simplement rien à dire, que cela vous donne droit au journal du soir sur une chaîne nationale et à un siège au conseil d’administration du district le plus riche de France, tout cela augure bien du sort réservé à notre classe politique si souvent critiquée à tort et dont notre bien -aimée République ne saurait se passer.

Passe-droits en tous genres, magouilles à la petite semaine, avantages en nature sont une juste contribution de notre reconnaissance, une faible rétribution au regard au dévouement de nos élites, aux services rendus à la Nation par une intelligentsia prise en flagrant délit de sacerdoce et de manque d’estime.

Gageons que cette espèce de plèbe politique du haut de l’échelle, élue et éclairée, enfin consciente de sa vacuité saura nous gratifier d’un silence authentique. Notre démocratie saura goûter cette attitude volontariste et pratiquée depuis des lustres dans les lieux de contrition et d’abstinence du monde entier, je veux parler du fait de se taire.     

Finalement, comme le bon Prince, je n’avais rien à dire et donc à écrire, cela me procure pourtant toute légitimité en matière politique pour raturer une double page et gâcher du papier avec mes amis.

En fait, aujourd’hui je n’avais rien à dire,

mais je voulais vous le dire.

 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

STRING ELECTION

Posté par provola le 19 octobre 2009

Un triomphe, une tornade blanche, une révolte contre le vent mauvais des médias qui matraquent ce pauvre Président .

52% , Douillet le parachuté, le champion toutes catégories entre sur son tatami à l’assemblée nationale, l’UMP pérore, le coq envoie du contre-ut.

52% avec 32,4% de votants, en comptant les nuls et les blancs ça fait 15% des inscrits,

vue sous cet angle la ceinture noire ressemble à la ceinture de chasteté.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LA LETTRE AU PERE MESSMER

Posté par provola le 17 octobre 2009

Face à la dépendance de la France vis à vis des pays de l’Opep , Pierre Messmer, alors 1er ministre lance le 5 mars 1974 le programme de construction de treize centrales nucléaires de 900 mégawatts. Personne n’est consulté pas même le Parlement, à l’époque , j’envoie une lettre au premier ministre à la teneur suivante:

« Mr le 1er ministre suite au lancement du tout nucléaire , comment pouvez-vous garantir une sécurité à 100% des installations et du fonctionnement des centrales nucléaires, qu’allez vous faire des déchets dont la durée de vie est de plusieurs millions d’années, va-t-on devoir les envoyer dans l’espace pour qu’ils s’écrasent sur le soleil?

Je ne vous mens pas, en 74 on se posait réellement cette dernière question, on allait utiliser le futur programme Ariane pour balancer des carottes sur notre soleil  »

A l’époque , j’ai 16 ans, deux ans ans plus tard je rejoins Brice Lalonde aux « Amis de la Terre » .

35 ans après, j’attend toujours une réponse, plus de Messmer qui nous a quitté voilà deux ans, paix à son âme, mais une vraie réponse de scientifiques.

35 ans après on retrouve 25 kg de trop de plutonium sur le site de Cadarache, on retrouve des déchets radioactifs dans des convois clandestins en route pour la Sibérie, on a un ministre de l’environnement Borloo, qui publiquement demande que toute la lumière soit faite, on mange encore des champignons contaminés par Tchernobyl, on sait que le programme français n’est pas reproductible à l’échelle mondiale.

En imaginant que l’on règle les problèmes de la répartition des sites de centrales, du choix des pays pouvant y accéder, de la dissémination des sites, du transport de l’uranium à l’échelle de la planète, du stockage des déchets durant des centaines de milliers d’années, de leur retraitement, du temps nécessaire à la construction des centrales, de leur destruction après cinquante ans, de l’approvisionnement en combustible, du prix du combustible , de la multiplication des sites d’extraction de l’uranium, de la rareté, à terme du combustible, en imaginant donc que tout le monde se mette d’accord sur tout, on arriverait tout au plus à produire 20 % de l’électricité mondiale grâce au nucléaire à partir de 2030, ce qui nous laisse tout le temps pour continuer à enfumer notre espérance de vie sur Terre, allègrement.

Sans compter qu’avec la multiplication des centrales à risques, un nouveau Tchernobyl devient plus qu’une hypothèse, une probabilité.  

Faire croire que la solution au réchauffement climatique passe par la filière nucléaire est un argument fallacieux, il n’y a qu’Areva  pour tenter d’imposer de telles sornettes. Sarko a beau assurer l’approvisionnement en uranium de la France sur les meilleurs sites au Kazakhstan, au Niger et au Congo, l’instabilité , voire le despotisme de certains régimes , la précarité de la logistique locale, les négligences dans la sécurité des sites d’extraction permettent de mettre en doute l’ensemble du processus d’exploitation. Quand on aura compris que l’accaparement des meilleurs sites fait l’objet d’une concurrence féroce entre les exploitants Américains, Canadiens, Français ou Chinois on imagine la teneur des négociations  avec des régimes potentiellement pervertis et à la botte de leurs clients.

Le nucléaire est un business, comme la croissance verte, c’est aussi une guerre entre AREVA , Westinghouse, Siemens, la Chine, les Etats-Unis, le Canada, l’Iran, Israël, le Pakistan. Dans cette lutte acharnée et sans merci pour être les premiers de la classe dans le développement de nouvelles technologies, on est loin de la logique de la réduction  des gaz à effet de serre, on est plutôt dans le pousse-toi de là pour que je m’y mette.

Si cette guerre s’étend malgré sa totale inutilité environnementale, même Superman et son allergie à la cryptonite aura du souci à se faire lors de ses vols planés au dessus de nos cranes chauves.

 

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

LA VERITE DU MENTEUR

Posté par provola le 15 octobre 2009

Nicolas Hulot est tombé dans l’écologie comme Henri Ford est tombé dans l’automobile, l’un voulait gagner de l’argent en  donnant la liberté de se déplacer à ses concitoyens, l’autre vend du bio en placardant ses auto-portraits, l’un  vendait des portes-clés sur roues, l’autre vend  des tee-shirts tagués au syrop d’érable.

Hulot est un développement durable à lui tout seul , comme ses affaires, il prospère du coté des causes justes.

Laissons-lui son talent, son amour pour les plantes vertes, son revirement sur le tard, son cheminement rédempteur, son pèlerinage de la décroissance.  

Il est une sirène cathodique, sur son îlot perdu il attire les gros poissons sponsors, les requins l’Oréal et Bouygues (biensûr) qui espèrent se redorer la pilule sur le dos de la mauvaise conscience populaire, son Titanic est une épave à logos avant d’être un syndrôme. 

« Il faut avoir des moyens pour se faire entendre » clame -t-il un peu gêné aux entournures.

Il faudrait donc pactiser avec le Diable sous prétexte d’exister.

Evidemment, De Gaulle n’existerait pas sans les nazis, Bettancourt n’existerait pas sans les Farcs, est-ce une raison pour jeter aux orties le reste d’honnêteté intellectuelle?

Le saltimbanque souffre d’un déficit de crédibilité par sa totale connivence avec les coupables du grand saccage, en ce sens son brûlot schizophrène n’ a aucune légitimité. Il est l’OGM transfuge du sahel industriel, l’Attila des sources.

N’existerait-il pas d’autres germes, naturels ceux-là, capables de redonner vie aux sillons du futur?  

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

PIPEAU 15: LA MERITOCRATIE AU POUVOIR

Posté par provola le 14 octobre 2009

Il y avait les Bush, il y aura les Sarkozy, il y a eu une famille de présidents délirants, on aura une famille de présidents méritants, tout cela forme le cadre du pays merveilleux de la libre concurrence entre les hommes, le pays ou’ la vie est plus propre, ou’ le gagnant est toujours le meilleur et ou’ le plus méritant, au bout du compte, devient le vainqueur moral.

Mais par delà des qualificatifs, la meilleure filière pour tenir le haut du pavé est encore l’ascenseur social, pardon royal.  

Le Président en annonçant la prochaine réforme des lycées a rappelé l’importance de la valeur travail et la fin des privilèges de la naissance dans les conquêtes de l’existence.

Il a souligné son propre chemin de croix du coté du 92, sur le golgotha, protubérance du mont Valérien, son ascension de la mine de sel de Salins les Bains, son passage sur le terril de Lens , son séjour avorté du coté du crassier de Gandrange avant l’assaut risqué, en solitaire, des murailles du Palais de l’Elysée transformé en camp retranché par le clan Chirac.

Suivant la voie de son père, la voie royale par la face nord, élevé à la dure, cramponné à la vie dans un bivouac de fortune, sur le fil de l’arête de caviar, le fils ainé de la dynastie a dû batailler ferme dès son plus jeune âge et gagner ses galons d’alpiniste chevronné avant d’envisager de gravir les étages de la tour d’observation du quartier de la Défense.

Honneou à toi notoue bien-aimé Pouésident de nous avoi dooné une  pouogénituoue si bienveillante pou le bon peuple.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LE FILS A LA PLACE DU PERE

Posté par provola le 14 octobre 2009

Il vient d’être élu et la cour constitutionnelle vient de rejeter le pourvoi de l’opposition visant à invalider la victoire du fils.

Le fils prend donc la place du père .

Il n’y aura rien eu à faire, Nicolas Sarkozy sera passé outre la volonté du peuple. La manifestation du mécontentement généralisé, du ras le bol après des années de négation des règles démocratiques , les actions les plus marquantes et parfois même sanglantes n’auront pas suffi à altérer la volonté du Président de passer en force. Les intérêts économiques de ce coté-ci  sont trop importants pour laisser s’évaporer l’une des source du pouvoir financier. La source de l’or noir qui se transforme en or blanc doit être défendue becs et ongles et le clan du potentat avait pour objectif de verrouiller son accès.

Mais dit-on le fils a été élu, il tient en cela toute la légitimité à occuper le poste, certe.  

Il s’agit bien entendu du fils d’Omar Bongo, Ali, qui après moultes péripéties, pétitions et protestations et grâce au soutien du bon roi Dagobert aura conquis la couronne tant convoitée.

Toute allusion à une affaire intérieure serait fortuite et sans fondement. 

Publié dans AFRIQUE, MONDE | Pas de Commentaire »

PIPEAU 14: LA TAXE DANS LE TROU

Posté par provola le 12 octobre 2009

En direct de New-York sur nos chaînes nationales mobilisées pour l’occasion, notre De Funes justifia l’instauration de la taxe carbone:

« Des scientifiques et des savants du monde entier se sont réunis des mois et des mois pour dresser un constat: le monde court à sa perte si on continue à émettre du carbone qui crée un trou dans la couche d’ozone. »

Les lecteurs de C?N,C savent que le carbone n’a rien a voir avec la couche d’ozone plutôt détruite par les CFC, les journalistes qui interrogeait le pitre, eux, sont bons pour la retraite.

L’explication de la bourde officielle tient sûrement au fait que les nombreuses conneries débitées par le Président forment un gaz à effet de serre nouveau qui lui, est bien menaçant pour l’équilibre de la planète.  

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

COURT-CIRCUIT JUDICIAIRE

Posté par provola le 11 octobre 2009

« La legge è uguale per tutti » La loi est la même pour tous.

Cela est écrit au dessus de chaque tribunal de justice en Italie. Bien entendu, les mafieux, les contrebandiers, les passeurs, les pizzaioli, les braqueurs, les évadeurs, les patrons, les voisins, les prostituées, les politiques, les syndicalistes, les notables, les notaires , les curés, les footballeurs, les propriétaires, le premier ministre ne sont pas concernés.

Le conseil constitutionnel a pourtant commencé à faire le ménage en invalidant cette semaine la loi d’immunité concoctée par le gouvernement Berlusconi pour lui-même.

Commentant cette honteuse ingérence démocratique dans les entre-las obscurs du pouvoir, le Silvio tiré à quatre épingles y alla de sa tirade habituelle :

« Je suis de toute l’histoire de l’humanité l’homme qui aura subit le plus d’actions judiciaires . J’ai affronté environ 2500 audiences. Heureusement, j’ai réussi durant ma vie à amasser suffisamment de réserves, ce qui m’ a permis de débourser 200 millions d’euros pour pouvoir payer les juges…non,… les avocats. »

Lapsus révélateur s’il en est, la justice Italienne a-t-elle trouvé le moyen d’alléger les procédures pour devenir l’une des plus performantes et expéditives?

 Pourquoi s’embêter à payer les avocats s’il on peut se permettre de payer les juges ?      

Publié dans EUROPE, ITALIE | Pas de Commentaire »

ON ACHEVE BIEN LES CHIENS

Posté par provola le 10 octobre 2009

Au nom du père du fils et de saint Sarkozy.

Un drapeau corsaire flotte sur la plus haute tour de la défense, oraison funèbre au sens des libertés fondamentales.

Il claque comme la pomme de discorde qui désormais éloigne le maître des ces lieux et le commun des mortels. Grandiloquence n’est que l’anti-chambre de la décadence.

Le fils du père règnera par la petite porte, celle qui d’office mène tout droit aux oubliettes.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LA PAIX CONTRE LA PAIX

Posté par provola le 9 octobre 2009

Obama désigné Nobel de la paix…on se demande bien pourquoi.

Pas plus tard qu’avant hier, il refusait de recevoir le Dalai Lama en visite aux Etats-Unis souhaitant éviter d’irriter ses hôtes Chinois le mois prochain.

Aprés tout la Chine est le principal bailleur de fond de l’Oncle Sam, il n’est pas temps de fricoter avec la morale.

Aprés tout la paix règne depuis 20 ans sur la place Tian’anmen.   

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

ORDRE MORAL

Posté par provola le 9 octobre 2009

Jean-Paul Huchon, Président de la région Ile de France s’est pavané devant les caméras prônant le retour de l’ordre moral et fustigeant le ministre de la culture Mitterrand coupable selon lui de tourisme sexuel.

« Un ministre de la république est un homme public et à priori sur ce terrain le public attend que vous soyez irréprochable, la balle est dans le camp du gouvernement »

Le 20 février 2007 , M.Huchon était condamné à 6 mois de prison avec sursis, 60000 € d’amende et 1 an d’inéligibilité pour prise illégale d’intérêts en ayant poussé le Conseil Régional qu’il dirige à favoriser l’emploi de son épouse.

Le 20.11.08 , la cour d’appel de Paris annulait la peine d’inéligibilité en confirmant la prison avec sursis et l’amende.

M.Huchon ressortit soulagé de l’audience car il put désormais conserver son mandat. Il pourra même briguer un troisième mandat en 2010.

Voilà qui se permet de crier haro sur le baudet.

  

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

VERTS DE GRIS

Posté par provola le 8 octobre 2009

Les chantres de l’écologie people Hulot et Arthus Bertrand, sont les invités de l’Elysée. La cour du Président est un avis de tempête, un microclimat snob, une déroute des bons sentiments. L’aréopage de flashes constitue le seul éclair de l’orage médiatique. L’orchestration des temps politiques, l’instrumentalisation des thèmes porteurs des dérèglements climatiques, la mise en scène des stars du petit écran provoque un cataclysme de langue de bois.

J’ai de l’ hostilité envers le pouvoir, mais  il est dans son rôle du brouilleur de cartes. Les vrais coupables de la mascarade verte sont les instruments consentants de la récupération, les usurpateurs de la désinformation écolo, des adeptes du poker menteur, des milliardaires du carré d’as de trèfle.  

Ces rendez-vous mondains, sont l’aliénation de la pensée verte, ils fondent une chape de plomb sur la prise de conscience collective des dérèglements environnementaux.

Foie gras, petits fours et champagne sont les vrais thèmes de ces  entretiens feutrés, rituel funeste des bonimenteurs patentés.

La conférence de Copenhague est devenue une biscotte de discorde sur la taille des bulles d’Ozone et le retrait de la mousse blanche.

Français, consommez tranquilles, le gouvernement a convoqué les plombiers du ciel, il s’occupe de faire pousser vos arbres,

ces arbres qui cachent la forêt.  

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement