• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

PIPEAU 3: POKER ELECTORAL

Posté par provola le 17 septembre 2009

Barroso à entendre nos devins intellos dont le Cohn de service, après les dernières élections européennes avait peu de chances d’être réélu.

Résultat le bougre est intronisé dans un fauteuil.  

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

PIPEAU 2: L’ HOMELIE DU CHEF

Posté par provola le 17 septembre 2009

Sarko souhaite que l’on ne mesure plus le bien-être de la population par la progression du PIB, mais plutôt par la notion de Bonheur Intérieur Brut, chère au roi du Bouthan depuis des lustres.

Sarko Bouddhiste, rien n’échappe à son OPA intellectuelle.

Une idée tous les lundi, c’est désormais le tarif , on pourrait dire un os à ronger.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

PIPEAU 1: LES DROITS DE L’HOMME AU TAPIS

Posté par provola le 17 septembre 2009

Rama Yade interrogée sur les propos tourdus de Brice Hortefeux sur les Arabes auvergnats:

« Je ne souhaite pas diviser le pays , je suis là pour servir mon pays »

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LA MORT T’APPELLE

Posté par provola le 12 septembre 2009

23ème suicide chez France Télécom en un an, il y a des jours ou’ il vaut mieux éteindre le portable, les ondes ressemblent à de la friture , la bande passante est d’une cruauté aux limites d’un clavier coupant. Il saigne sur les bénéficies, il tremble sur les sms, la peur du lendemain est toute entière sur l’écran du smart-phone les coups de fil sont des crèvent coeur, les gens sont des personnels impersonnels, l’horreur est sans filtre.

Dépendants sont les employés et c’est le même mot, un fleuve de drames dans une mine d’or.

On revoit les mineurs courbés sur leurs douleurs, sans espoir d’aboutir à la retraite, les esclaves dans les champs de coton , le long fil de l’histoire est un recommencement lancinant .

Le fric est l’histoire d’un déchirement, d’un éclat de rire, de ces rires vides de sens.

Le visage noir est d’un pâle absurde et l’on appelle cela modernité, capital, là se cache les loups déguisés en honnêtes cerbères.       

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

LES AUVERGNATS SONT BIEN TROP NOMBREUX

Posté par provola le 11 septembre 2009

Il n’y a qu’à voir le nombre de bistros à Paris. Ils ont envahi le centre ville avec leurs débits de boissons, ça pue le Cantal et le Saint Nectaire à chaque coin de rue. Ces gens là mangent du porc au petit déjeuner, ils ont même une drôle de façon de les égorger. Ils ont une langue étrange, ils roulent les r, ils se lavent quand ça leur prend. Leurs vaches ont des longues cornes.

Ceux qui sont restés chez eux ne rêvent que de venir grossir le cercle des réfugiés de la capitale, ils ont du mal à parler un Français clair alors vous pensez bien qu’ils ont du mal à comprendre les vrais immigrés , ceux qui sont déjà sur place.

Pour aller de la porte d’ Orléans à la porte de la Chapelle, ils sortent à toutes les portes du périf car on leur a dit de « passer par » toutes les portes, il mettent 3 heures avec un trafic fluide, en jour normal, ils n’arrivent jamais.

La gare Montparnasse est le lieu de l’invasion, là ils perdent leurs derniers repères  et se fondent dans la masse pour disparaître dans la cohue.

Ils ont battu en barbares les gens civilisés à Gergovie.

Ils sont plutôt près de leurs sous, si on les poussent, ils changent de pneus, des Michelin.

Ils auraient bien voulu rester chez eux mais leur pays est d’un tel dénuement, leurs montagnes si basses qu’aucune station de ski digne de St-Moritz n’a jamais su s’y accrocher pour attirer les touristes. Aurillac est la seule ville du sud ou’ il fait froid.

Il reste les tripous, la truffade, que des choses immangeables, il reste la bourrée  qui est à l’origine du Haka All Blacks, il reste  le bignou qui produit une musique improbable.

La vallée de Mandailles est une prière à ciel ouvert, on dit même que Ben Laden est venu s’y cacher après le 11 septembre.

Clermont a perdu toutes les finales, Giscard a gagné le droit de porter des bijoux en toc.  

Brice Hortefeux est de la race de ceux qui ayant bénéficié de l’ascenseur social (il est lui-même sorti du trou du cul du Puy de Dôme) en oublie ses origines et se dresse en talisman pur jus, en grand pourfendeur des derniers arrivants. 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LES PETITS GAULOIS

Posté par provola le 10 septembre 2009

Que n’ a-t-on pas entendu sur les formidables chiffres de la démographie française qui se situe en tête du nombre des naissances en Europe ?

Titres dithyrambiques, emphase éditoriale, les Français ont confiance en l’avenir et font des gosses pour combattre la crise. 828 400 enfants ont trouvé place sur le quai des futurs naufragés, avec  un tel  taux de natalité, la planète compterait par an 85 000 000 de nouveaux bambins.

A titre de comparaison, les naissances au niveau mondial sont de 79 000 000 ce qui fait qu’en proportion, la France pond plus que la planète .   

En donnant le même taux de mortalité à la planète que celui de l’ hexagone, (543 500 décès en France pour 59 000 000 de décès sur la planète) l’augmentation annuelle de la population serait de 10 millions de plus d’individus, soit 33% plus rapide que la réalité.  

On nagerait  dans le bonheur le plus absolu.

Sauf  que l’impact écologique de nos chères têtes blondes est de 13 fois supérieur à celui des petits du Burkina Faso ou du Népal et que d’un seul coup le joli coup de pouce de 33% à l’augmentation de la population de la planète au cas merveilleux d’une transposition  au niveau mondial du niveau de vie , des taux de natalité et de mortalité  français équivaudrait à

33% X 13 = 430 % d’accroissement de l’impact écologique du à l’arrivée des futures générations.    

Même le Club de Rome dans ses pires cauchemars n’aurait pu prévoir un tel cataclysme.     

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

LES GENS HEUREUX

Posté par provola le 9 septembre 2009

En ces temps de doute, de crise, de pandémie, réjouissons du bonheur de certains dont l’aura semble pouvoir éviter tous les troubles de l’existence.

Ali Bongo, fils du père et héritier du trône de Gabon s’est félicité du plébiscite historique que lui a réservé un peuple visiblement en transe.

Les témoignages d’amitié ont afflué des plus lointaines contrées; l’une des premières est à mettre à l’actif du Chef des Gaules qui a fait part de sa profonde émotion et son immense joie. M.Sarkozy a ainsi précédé dans son élan d’estime les Présidents Paul Biya, Mohammed VI et Mouammar Kadhafi.   

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

TAXE CALZONE

Posté par provola le 5 septembre 2009

Le grenelle de l’environnement a donné la taxe carbone qui est à l’écologie ce que la pizza calzone est à la gastronomie: une escroquerie gustative. Dans la calzone il n’y a rien …que du vent , en l’occurrence , du CO2; ou comment vendre de l’air dix fois plus cher que la farine dans laquelle on vous roule. La calzone est un soufflé qui n’a que l’intérêt de cacher la misère des quelques tomates en boite, d’un oeuf pas assez cuit et d’un oignon…carbonisé.

Il aura fallu retourner la France et sa conscience, rappeler les premiers pizzaioli Rocard, Borloo, Juppé, Hulot pour juger  s’il suffit pour rassurer l’électorat, de retourner la bonne pâte de l’opinion publique. 

Changer les comportements, c’est le but, pas la consommation qui est le coeur du système, il ne manquerait plus que ça !

Il vaudrait même mieux que de ce point de vue la situation s’améliore et que chauffent les cartes bleues.

C’est dire qu’il faut taxer, sans taxer. Il faut taxer pour dire qu’on fait quelque chose…d’écolo, sans que cela ne pénalise… ce qui détruit l’environnement, c’est à dire la course à l’échalote.

14€ la tonne de carbone produite , cela veut dire 0,03 € le litre d’essence, autant dire rien, même pas le dixième de la différence de prix du litre entre la pompe sur l’autoroute et le supermarché. On a jamais vu personne sortir de l’autoroute pour faire un plein au supermarché du coin pour un écart de 20 centimes au litre.

Autre élément de réflexion , le prix du carburant est à dix pour cent près le même au Portugal qu’en France , les salaires y étant inférieurs de … 50%. cela n’empêchant pas les Portugais de rouler comme les Français.  

On va donc inciter la population à prendre le bus , heureusement qu’il n’y en a pas partout et que la voiture restera le rêve suprême. La taxe carbone serait une contribution en ce sens que l’on devrait redistribuer aux vertueux et donc rendre d’une main ce que l’on a pris de l’autre ce qui devrait éviter le péquin landa de gripper le moteur de la reprise. 

14 € la tonne de carbone, en considérant que les voitures modernes produisent environ 200g de CO2/km, la tonne est produite au bout de 5000 km. En considérant une consommation moyenne de 8 l/100 km, il faut 400 l d’essence pour parcourir 5000 km , l’augmentation à la pompe sera donc de 1400/400 =   environ 3 centimes…ht soit 3,6 centimes car il faut taxer la taxe la plus juste par de la TVA qui est l’impôt le plus injuste.

On va donc taxer à 4 centimes pour simplifier; mon voisin qui voyage en Hummer, le 4X4 destroy ricain, une espèce de dinosaure à la con qui consomme  du 23 litres/100 km et produit 432 g de CO2 /km va voir son essence augmenter de 3,6 centimes. Mon voisin que j’aime déjà beaucoup moins produit 1T de CO2 en 2315 km et il lui faut 532 L d’essence pour les parcourir. En considérant que l’on devrait taxer au km , et non pas au taux d’émissions , pour parcourir 5000 km , le Hummer produit 2,160Tonnes de CO2 qui au prix de la tonne à 14€ vaut 30,24 €, 5000 km  qu’il devrait parcourir avec 400 l d’essence , ce qui fait un ratio de 30,24 €/400= 0,75 € X 1.2 TVA = 9 centimes soit 3 fois plus que ce qu’il va réellement payer . Cela commencerait  à ressembler à quelque chose, cela commencerait à remuer dans les chaumières. Sans cela  le bilan carbone risque  de devenir un bilan calzone.

Une calzone à 14€    

          

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement