• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 26 septembre 2009

25 SEPTEMBRE DERNIER JOUR DE L’ANNEE

Posté par provola le 26 septembre 2009

Nous sommes déjà en 2010 , personne ne vous l’a dit, mais C N C vous l’assure , 2009 n’a duré que 9 mois. Il ne s’agit pas d’astronomie, le ralentissement de la rotation de la terre pourrait même faire penser à l’effet inverse. Non, il est ici question des ressources naturelles de notre planète mère et de leur substitution toujours plus illusoire.

Le très sérieux Global Footprint Network a ainsi mesuré l’empreinte écologique, l’impact de nos sabots de sept lieues sur un gazon ressemblant au feutre d’un billard. L’humanité dilapide les boules de plus en plus vite, de telle sorte que le jeux risque de se terminer à brève échéance. Durant les trois derniers mois de l’année, on rase gratis, on entame le capital vital de nos enfants. 

Tout a été mis en boîte, du beefsteak qui garni la gamelle des nouvelles générations, aux téléphones portables à changer tous les six mois, aux voitures  remplaçant les vaches sacrées au centre de Bombay, au souvenir de la forêt d’Amazonie et des glaciers du Groenland.  

Résultat , cette année au 25 septembre , l’humanité a épuisé les réserves à disposition et commence donc à entamer le capital des futures générations, on retrouve ainsi la logique de nos systèmes économiques qui a trouvé dans la dette la source de notre aveuglement . On emprunte à nos enfants sans avoir le courage de leur dire que ne les remboursera pas, on leur vole leur planète en les installant sur un rafiot qui prend l’eau.

Le CO2 n’est qu’une petite lorgnette d’observation, tout se dégrade , l’eau , la terre , l’air , même l’espace est pourri et couvert de détritus, les prochaines expédition galactiques vont devoir embarquer un système anti-collision pour quitter l’espace temps.Voilà ou’ le bât blesse, on a pollué le temps, empiétant sur les ineffables empreintes de nos successeurs .

Le cataclysme financier en cours a à peine freiné la marche forcenée de cette armée napoléonienne, de cette weirmacht à l’assaut des brûlures d’Ukraine, des Bérézina et des Stalingrad. L’aventure sent le souffre, l’année dernière le réveillon du dernier jour de l’année avait eu lieu le 23 septembre , un coup de semonce comme la crise tant décriée nous aura fait gagner deux jours. 48 h de sursis pour un futur en pointillé.  Et le gouvernement mondial de sabler le champagne de la reprise et de la croissance retrouvées, on va enfin pourvoir repartir vers un ramadan du business chaque fois plus précoce, bientôt fêteront nous le premier janvier par un feu de la saint Jean.   

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement