OPA PERMANENTE

Posté par provola le 19 septembre 2009

Le 9 janvier 2008 , Sarko avait déjà proposé « d’oublier un peu le PIB, piètre mesure des performances des pays », il remet le couvert ce 14 septembre 2009 ; »le PIB n’est pas erroné en soi , mais utilisé de façon erronée »

Sarko avait parlé à l’époque de « politique de civilisation » et avait demandé à la commission Stiglitz composée de 22 experts de plancher sur l’utilisation de nouveau indicateurs économiques .  Cette faculté d’absorption permanente des idées d’autrui pour en réalité n’en rien faire que de les jeter après les avoir exploitées est tout simplement effarante .Dieu est tout à la fois mortel et éternel , pieux et sadique à volonté. On ne peut attaquer le Sarkosisme qu’en s’attaquant à sa manière d’exploiter la sémantique de ses adversaires; ou de ses faire valoir . Le Sarkosisme est une communication à ciel ouvert , on débite à la vitesse du son de telle manière que personne n’y comprendra quoi que ce soit , il suffit que cela occupe les titres, on passe à la nouvelle idée avant même qu’on ait eu le temps de savoir si la précédente avait une chance d’améliorer le sort des électeurs de droite de ce pays.

L’histoire du PIB est une illustration ultime de cette logique de guerre des mots. La remise en cause du PIB date de Kennedy, pas John, Robert .

Le discours anti-PIB  de Robert date du 18 mars 1968, université du Kansas 3 mois avant son assassinat.

En voici les lignes maîtresses:

«   Nous ne trouverons jamais une fin pour la nation ou une satisfaction personnelle dans la poursuite du bien-être économique, dans le fait de vouloir amasser des biens terrestres.Nous ne pouvons non plus mesurer l’esprit national sur la base de l’indice DOW JONES, ni les succès du pays sur la base du PIB. Le PIB comprend également la pollution et la publicité pour les cigarettes, les ambulances qui dégagent les charniers d’autoroutes lors des retours de week-end.Le PIB tient compte des serrures et les verrous qui protègent nos maisons mais aussi les prisons pour ceux qui essayent de les forcer.Il comprend les programmes télévisés qui valorisent la violence pour vendre des produits violents à nos enfants.Il comprend la production de NAPALM, des missiles et des têtes nucléaires.

Le PIB ne tient pas compte de la santé de nos familles , de la qualité de leur éducation et de la joie des moments de divertissement. »

Robert Kennedy fut assassiné peu de temps après avoir prononcé ces paroles, il semble subsister dans les méandres stratégiques du discours sarkosien.  

 

 

  

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement