LES PETITS GAULOIS

Posté par provola le 10 septembre 2009

Que n’ a-t-on pas entendu sur les formidables chiffres de la démographie française qui se situe en tête du nombre des naissances en Europe ?

Titres dithyrambiques, emphase éditoriale, les Français ont confiance en l’avenir et font des gosses pour combattre la crise. 828 400 enfants ont trouvé place sur le quai des futurs naufragés, avec  un tel  taux de natalité, la planète compterait par an 85 000 000 de nouveaux bambins.

A titre de comparaison, les naissances au niveau mondial sont de 79 000 000 ce qui fait qu’en proportion, la France pond plus que la planète .   

En donnant le même taux de mortalité à la planète que celui de l’ hexagone, (543 500 décès en France pour 59 000 000 de décès sur la planète) l’augmentation annuelle de la population serait de 10 millions de plus d’individus, soit 33% plus rapide que la réalité.  

On nagerait  dans le bonheur le plus absolu.

Sauf  que l’impact écologique de nos chères têtes blondes est de 13 fois supérieur à celui des petits du Burkina Faso ou du Népal et que d’un seul coup le joli coup de pouce de 33% à l’augmentation de la population de la planète au cas merveilleux d’une transposition  au niveau mondial du niveau de vie , des taux de natalité et de mortalité  français équivaudrait à

33% X 13 = 430 % d’accroissement de l’impact écologique du à l’arrivée des futures générations.    

Même le Club de Rome dans ses pires cauchemars n’aurait pu prévoir un tel cataclysme.     

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement