• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > LES CITROUILLES SONT DE SORTIE (les européennes du potager)

LES CITROUILLES SONT DE SORTIE (les européennes du potager)

Posté par provola le 6 juin 2009

      Présent à la Mutualité, siège du meeting de fin de campagne électorale du Modem, j’y ai découvert la fièvre orange, une petite augmentation de température de rhinopharyngite, un brin décalée, surtout par l’embonpoint proéminent des troupes, accentué par le fil chinois rétréci des tee-chirts à l’allure de citrouilles.
Les drapeaux désuets aux douze étoiles agités au son des pace-makers n’accéléraient pas non plus l’ambiance contenue.

Puis vint le chef de tribu , le Béarnais de service à la sauce du même nom et la tirade sur le poil lissé du premier ministre:

« je croyais que le 1er ministre à la chevelure impeccable avait disparu ! »

Le verbe avait l’accent du chant du cygne, vu les mièvres sondages et ne pouvait éclabousser l’orientation générale du discours.
L’humanité était présente dans les intentions, comme d’habitude mais la méthode sentait la rouille tant le manque de solutions envahissait  l’estrade.
Bravo la verve, la perfidie pour le pouvoir, de feuille de route que ne-ni.
Que de contradictions !

Un long voyage de quarante années à s’user la langue sur l’espoir européen , à ne jamais manquer le rendez-vous Schumannien:

 » je suis l’héritier de cette longue tradition démocrate qui a toujours porté le rêve européen »

… et au final à  relater la disparition de toute véritable démocratie dans les rouages de la construction de l’Union.


Comment adouber le bonheur Lisboète quand les mages s’appellent Barroso?


Comment faire croire que l’on souhaite réformer ce que l’on a contribué à élaborer ?

Comment oublier de la sorte les partisans du non au référendum sur la constitution européenne ayant rejoint la caserne démocrate ? L’écologie, recalée aux oubliettes, représentée par les plats réchauffés du développement durable, les border lines du profit vert, Lepage, Benhamias, dont le rôle est de secouer la queue du dragon du grenelle de l’environnement …
La méthode de l’occupation des espaces ne masque pas le néant des idées.

L’heure n’est plus au drapeaux de pacotille mais au clairon du rassemblement des bonnes consciences.

Vous êtes peut être, M.Bayrou du centre de nulle part, du haut de votre tracteur ,une des solutions du problème de la karchérisation du trône, alors soyez enfin différent , soyez vous-même, ne sombrez pas dans la mélasse bio.

Demain, je vote Mélanchon.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement