• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 1 mars 2009

L’ARNAQUE DE LA VOITURE ELECTRIQUE

Posté par provola le 1 mars 2009

On est en crise , mais vous allez voir , on va tout réparer , on va restructurer les usines automobiles , en donnant des milliard d’euros à l’industrie pour changer de cap. On va profiter de la période de vaches maigres pour relancer le rêve américain , saupoudrer le mythe de la liberté à quatre roue d’une pincée de vert et rendre à la fièvre acheteuse une nouvelle maladie à annoncer. La dernière solution à la relance de la confiance , l’ultime horizon des fans de la dépense sera la bagnole branchée de toutes les couleurs. On tient là le nouveau produit phare du retournement de tendance, le symbole du retour à la fameuse croissance.

Sauf que.

Aucune des grandes industries automobiles n’a véritablement les moyens de développer avec ses seuls fonds propres des modèles entièrement nouveaux, suffisamment attrayants pour attirer une clientèle aux sabots de plomb. La maladie se conjuguant par des métastases de sinitrose se caractérise par une désaffection subite envers la production actuelle. Nos maîtres penseurs des berlines et des spiders avaient cru pouvoir nous écouler des monstres tous terrains ou autre dinosaures à roues . Comme les conjoncturistes guidant le crayon des designers se sont simplement trompés de siècle , il en résulte une industrie dépourvue de matière grise et sans le sou pour affronter la révolution nécessaire. Comme l’automobile est le pilier de notre économie du gâchis, le concentré de purée de conscience , il faut forcément lui donner les moyens de perpétrer le songe à roulettes. Les industriels n’ont plus une tune pour survivre à la désertification des concessions aussi les états n’ont que le choix d’être obligés de subvenir à leur impréparation devant la fin des animaux préhistoriques sur pneus. Comme les Etats sont endettés , ils n’ont que la contrainte d’empreinter ,c’est à dire de ponctionner le pouvoir d’achat des futurs terriens , ceci permettant aux vivants de retourner occuper les magasins.  

En fait tout se passe comme si la caisse électrique devait être développée grâce aux générations à venir pour assouvir la libido du déplacement des locataires actuels du monde .  Voilà une singulière façon d’accueillir nos successeurs , une cavalière réception .

Malheureusement tout ceci n’est qu’un des aspects de la manipulation intellectuelle ayant pour outil de destruction massive la pile sur roues .

En gros , la promotion pour le véhicule électrique se base sur deux arguments massue censés nous convertir , elle est basée sur l’apologie de l’économie d’énergie et sur le fantasme du mouvement en silence.

La voiture électrique consomme …de l’électricité, ce qui veut dire que pour remplacer le parc véhicule existant il faut penser à construire des centrales supplémentaires rien que pour alimenter les nouvelles batteries. Environ 50% de production d’électricité de plus serait nécessaire , ce qui veut dire pour la France , une vingtaine de réacteurs nucléaires de plus et pour le monde entier des centaines de centrales thermiques à charbon ou à pétrole. Le compte est bon , l’addition est la même , on a juste déplacé les chiffres.

La voiture électrique fait moins de bruit…à moins de 50 km/h en effet , au delà, les bruits de frottement sont de loin responsables de l’élévation du bruit dégagé par le véhicule, le bruit du moteur devient marginal.

La voiture électrique prend autant de place que la voiture thermique, on ne règle alors aucun problème d’encombrements dans les centres villes embouteillés en permanence.

Au bout de la logique du tout électrique ,il faudrait donc dépenser des milliards d’euros que nous n’avons pas (et qui sont donc pris dans la poche de nos descendants) pour développer un instrument roulant démagogique dont l’intérêt serait juste de faire moins de bruit en ville , des villes devenues totalement paralysées par des myriades de batteries à l’arrêt.  

A ce stade , il devient évident que le seul réel intérêt est de trouver un machin marketing , un truc qui touche le coeur du consommateur , un casseur de tire-lires de plus, un piège à cons.     

      

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement