• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 4 janvier 2009

ONU, OBAMA GARDE LE CAP

Posté par provola le 4 janvier 2009

Des instances européennes qui décident d’une tournée dans la région pour dénouer les ficelles palestiniennes , cela ne sert à rien mais : » Puisqu’il faut faire quelque chose ,nous nous activons » dixit le Ministre Koushner .

L’ONU, sous contrôle américain, qui une fois de plus décide de ne rien décider et de ne surtout pas s’entendre sur une résolution demandant l’arrêt immédiat des combats à Gaza.

Si les organisations internationales font montre de leur incapacité à gérer les conflits , l’ONU dépasse la communauté européenne dans l’iniquité , dans le cynisme.

L’ONU est plus que le fameux machin de De Gaulle, c’est une désolation , une ligue d’intérêts , une magouille maquillée en démocratie, un instrument d’influence dirigé par les lobbies de l’énergie et de l’industrie de l’armement , comment considérer autrement l’incroyable incapacité du Conseil de Sécurité de faire ne serait qu’une déclaration de bon sens , de demander une simple suspension des affrontements permettant l’établissement immédiat d’un pont humanitaire. 

L’empressement d’Israël à occuper la bande de Gaza serait-t-il en relation avec la prochaine installation d’Obama , peut-être plus propice à équilibrer la politique état-unienne?. Il s’agirait alors de prendre ce qu’il y a à prendre avant un profond changement de politique , mais dans ce cas le mutisme assourdissant d’Obama ne laisse rien filtrer de bon pour la suite des évènements.

Peut on croire pourtant que la politique pro-Israëlienne de l’administration Bush sera effacée des tablettes comme par un coup de baguette magique ? . Il semble plus probable que les mouvements de troupes de Tsahal aient  le feu vert inconditionnel  aussi bien de l’ancienne que de la nouvelle administration de Washington.

Il y a donc encore du souci à se faire pour la paix dans cette région du globe . Même avec le nouveau Sauveur de la Maison Blanche à la barre du machin .

 

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

LA PAIX EST LE MEILLEUR MOYEN D’ARRÊTER LA GUERRE

Posté par provola le 4 janvier 2009

gbhgdca81q6ewca9qiawqcabc3er0caoei3j1cah9nkszcawbz2ygcat3wc6ucarr4e3zcadk0p0acaggucdvca15pj3xcawyrh1dcadfiymsca3f9emacau7k36fca8b1rbccawy04h6cakvhcsccagufvxh.jpgAutant que je me souvienne, je devais être au CE2 dans la cour de récréation , il y a donc maintenant une quarantaine d’années, et je m’étonnais que les Palestiniens ne puissent avoir un état comme les autres peuples. Tant de discours, de réflexions, près de deux générations plus tard , après deux Intifadas , il faut admettre qu’ aucun signe d’amélioration n’est venu rassurer les inquiétudes du gamin d’alors. Deux hommes, aux accords humanistes pour l’un et son archer divin, en lutte de synagogues, dans le désert des sentiments pour l’autre ont  su apaiser mes souhaits de guérison du proche-orient et  dont la disparition n’a pas effacé les notes et les paroles magiques.

Ces deux hommes inspirés sont le violoniste Yehudi Menuhin et son père le rabbin Moshe Menuhin.

Le rabbin Moshe Menuhin, disait : « Les peuples sont aujourd’hui écoeurés par les notions de races supérieures, de peuples élus, du fardeau de l’homme blanc, des alliances avec Dieu et des terres promises, prétentions qui sont aujourd’hui exploitées par les forces agressives et immorales des nationalistes contre les peuples les plus faibles. Ils n’ont plus qu’un Dieu, l’espace vital et le nationalisme chauvin. Les barbares tribaux comme Ben Gourion, Moshe Dayan, et tout le gang militaire qui a dévoyé Israël ont fait de l’Agence juive et des organisations sionistes, dans Le Monde entier, des organes du gouvernement d’Israël avec la même idéologie raciale que les antisémites. J’ai le coeur brisé par les preuves de décadence continue du judaïsme actuel. Le judaïsme universel moral et humain de nos Prophètes s’est mué en nationalisme prétendu juif, avide de « lebensraum », d’espace vital. Je voudrais dire aux Israéliens qu’ils reviennent vers le Dieu de nos pères, au judaïsme prophétique, qu’ils répudient le régime du napalm, qu’ils retournent aux frontières qui leur ont été données en 1947 par les Nations Unies aux dépens d’Arabes indigents, et qu’ils vivent d’une vie constructive, et non destructive. » 

Moshe Menuhin, le père de Yehudi, était né dans la Russie tsariste dans une communauté hassidique ultra conformiste, pour ensuite émigrer aux États-Unis. À l’âge de 10 ans, sa mère l’envoya vivre à Jérusalem et il entra au collège d’Herzlia, où le sionisme et la haine des Arabes lui furent inculqués pendant près de cinq ans. Un jour cependant, une dent qui lui défigurait la mâchoire inférieure le faisait horriblement souffrir depuis très longtemps, et il consulta un dentiste arabe à Jaffa. Celui-ci le soigna gratuitement pendant deux mois et refusa tout paiement, demandant seulement à son jeune patient, élevé dans la haine des Arabes, de vider son cœur de tout ressentiment. Moshe Menuhin clamait à qui voulait l’entendre que les Juifs en Amérique devraient être américains et pas sionistes. 

Son fils, le célèbre violoniste et chef d’orchestre, suivit les traces de son père, à une époque où le sionisme devint incroyablement plus pervers et dévastateur qu’à ses débuts. Il écrivait que « les Juifs devraient être Juifs et non pas des nazis ». C’est après que Yehudi Menuhin donne un concert gratuit pour aider les orphelins de Palestine que ses concerts furent annulés un à un par les soins des sionistes influents Au cours des 25 années suivantes, Menuhin ne put se produire dans aucune des salles de concert prestigieuses aux États-Unis, et émigra en Angleterre dont il devint citoyen en 1985, et même « Lord ». Il fut ambassadeur pour l’UNESCO et se considéra toute sa vie comme un Juif du Judaïsme et non comme un sioniste, comme Martin Buber, Judah L. Magnes, Albert Einstein et Hannah Arendt, pour ne citer qu’eux. 

Yehudi Menuhin disait : « Vous devez aimer si vous voulez être aimé, vous devez faire confiance si vous voulez qu’on vous fasse confiance, et servir si vous voulez qu’on vous serve ». Il disait : « Que les Palestiniens aient un État séparé ou un État partagé avec les Israéliens, il doit y avoir réciprocité absolue et égalité absolue ». Il ajoutait que : « Pendant 2000 ans, les Juifs ont vécu en paix avec les Arabes et les luttes d’influences archaïques qui veulent récupérer Jérusalem pour le compte des sionistes seront considérées un jour comme de la merde pseudo spirituelle ». Yehudi Menuhin se confiait à l’agence Reuters et disait : « Israël a besoin d’amis et les meurtres que les sionistes commettent ne leur en amèneront aucun ». 

Je me sens Israélien à entendre de telles paroles universelles.

 

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement