INDECENCE

Posté par provola le 2 janvier 2009

Les médias actuels font dans le glauque, dans la soupe lyophilisée, dans la purée d’ordures, dans la raclure d’égout, ils occupent les ondes comme les colonnes de fumée des chars d’une armée inutile .

Le premier janvier aura dépassé en horreur synthétique , la fresque parabolique de  »La vie est belle » de Benigni.

D’un coté les feux d’artifices des principales capitales pour montrer l’insupportable ordonnancement festif de notre supposé siècle des lumières, de l’autre les feux de Gaza qui dans un fondu enchaîné pathétique participaient à leur manière à la mise en scène.

Il fallait voir cette belle tour Eiffel, illuminant de misérables bouteilles vides, ces mornes moments d’allégresse sur les Champs, cachant l’angoisse du lendemain et ces milliers de fantômes transits attendant un hypothétique signal du début d’un instant d’amour.

Tout est fait sur commande en nos temps précieux où même la nostalgie ou le transport pour autrui a un prix .Le mot d’ordre: « on s’éclate » sonnait le creux parmi des touristes déambulants à la recherche d’un magasin Vuitton ouvert.

Les vrais propriétaires de la nuit, les clochards avaient été priés de déguerpir, de fuir les écrans de bonheur factice, de rejoindre les contrées surchauffées de Gaza.   

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement