IL PLEUT SEC A GAZA

Posté par provola le 28 décembre 2008

gazavelo.jpgLa pluie est sans doute l’évènement météorologique le plus attendu par les habitants de la bande de Gaza. De violents orages accompagnés de grêlons de taille respectable ont détruit des pots de fleurs sur plusieurs hectares . Les rafales ont pulvérisé quelques panneaux publicitaires, des toits ont également été soulevés , des murs en terre n’ont pu résister à des coups de tonnerre particulièrement ressentis par les chiens et les chats les plus exposés . Quelques éclairs ont court-circuité l’ambiance et des zones entières sans électricité depuis toujours ont enfin été soumises à des coupures de courant .

Les enfants à qui l’on avait expliqué depuis si longtemps qu’il allait falloir demander à Dieu d’envoyer la pluie  sur terre ont alors compris que le jour de la fête de l’eau était venu.

Les enfants ont été priés d’éviter les débris volants et de ne pas trop s’attarder sur le spectacle pyrotechnique, des mouchoirs leur ont été remis pour se masquer le visage et jouer à cache -cache. Des avions en papier maché ont été confectionnés pour simuler les parades de la patrouille de Palestine , des drapeaux de l’État en devenir ont été placés dans les cours de récréation afin de signifier l’approche de la fête nationale . Quelques copains affalés sur des brancards en zig- zag ont mimé une urgence médicale afin que tous les élèves prennent conscience des efforts de prise en charge des services de pédiatrie . Les enfants furent heureux de tant de belles surprises , complètement inattendues , le visage tuméfié de certains acteurs bien maquillés leur parut ressemblant à une fresque déjà décrite dans les histoires maintes fois répétées par leurs grands parents. 

Lorsque certains énergumènes plus perspicaces demandèrent pourquoi la fête de l’orage ne produisait que des flashs et du bruit , on leur répondit que c’était un mystère et que Dieu pensait qu’il était encore trop tôt pour apporter la pluie tant attendue. Quelques parents scrupuleux , gaspillèrent quelques litres du précieux liquide par dessus les rires parfois glacés des moustiques au comble de l’excitation.  

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement