• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 21 décembre 2008

LA GUERRE DU VIETNAM N’EST PAS FINIE

Posté par provola le 21 décembre 2008

agentorange2.jpgQui a dit que la guerre du Vietnam s’était conclue avec le départ du dernier GI de Saîgon le 29 mars 1973 ? Comment oublier l’utilisation dans ce conflit du plus sournois des produits de destruction massive (les States s’y connaissent eux en de telles armes, c’est la raison pour la quelle ils croient pouvoir en dénicher partout ailleurs), du fameux agent orange , un puissant herbicide chargé de dioxine ?

35 ans après la fin officielle de la guerre, plus d’une génération,  des enfants naissent encore avec des malformations liées directement à l’imprégnation des sols par l’exfoliant, également cancérogène puissant, fabriqué en son temps par les sociétés Monsanto et Dow Chemical. On ne peut que rester pantois de comprendre que le principe de la guerre chimique à reçu son feu vert par la décision du plus populaire  des Présidents Américains , en tous cas le plus emblématique, Kennedy, peu de temps avant sa décision de commencer à aider le Vietnam à contrer l’avancée communiste. Si l’Etat fédéral Américain a toujours été couvert par une incroyable immunité pour tous les actes commis en temps de guerre , les fabricants ont dû procéder à des indemnisations de familles de soldats victimes de l’agent orange .

Les demandes d’indemnisation de la part des familles Vietnamiennes contre les onze fabricants de l’herbicide, pour crime de guerre et crime contre l’humanité n’ont jamais abouti, tout se passe comme si les millions de morts et de malades n’avaient  jamais existé.

Le comité international de soutien aux victimes  Vietnamiennes de l’agent orange  est intervenu le 3.04.07 auprès des candidats à l’élection américaine de novembre dernier.

Ce comité, ou CIS, relancera le combat le 20.01.09 le jour de l’investiture d’Obama à la Maison Blanche. L’espoir est revenu d’aboutir enfin à une véritable justice, à la reconnaissance pleine et entière des droits du peuple Vietnamien à indemnités et à la prise en charge de la complète décontamination des sols impropres désormais à la vie .

C’est à l’aune d’éventuelles courageuses décisions telles que ce type de Mea-culpa que la nouvelle administration persuadera de sa réelle volonté de changement, même si cela devait passer par la désacralisation du play-boy de l’histoire démocrate, du roi des Présidents , le beau et romantique John.   

 

Publié dans ETATS-UNIS, MONDE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement