ASSEMBLEE DU PEUPLE

Posté par provola le 19 décembre 2008

Que de chemin parcouru par ce fleuve de la République, tumultueux au roulis dictatorial, que de méandres , palabres discordantes de la manipulation partisane, aux cascades de polémiques, imperturbable charivari de pesticides, nourrie de fausses septiques, faux semblants de démocratie, réchauffée par l’irruption intempestive du lit bouillonnant des centrales nucléaires et son cortège d’enterrement du consensus électoral.

Il est parfois nécessaire pour la compréhension des modèles conceptuels de reparcourir le long fleuve à l’envers , de remonter la pensée sur l’organisation des communautés, à la recherche de la source des raisonnements, l’eau ainsi retrouve sa pureté originelle, sa  cristalline minéralité.

La monstruosité parlementaire actuelle, combinat d’un  concours pour  pachydermes sumotoris et d’un Parlement  de rejetons capricieux ne trouverait grâce qu’une fraction de seconde à l’aune des mentalités insurrectionnelles des preneurs de la Bastille. Un Sénat au rythme de sénateurs et ce n’est pas peu dire, une Assemblée de rentiers de la réélection voilà le fardeau qui nous est donné d’accepter dans notre simulacre de Démocratie.

Revenons aux sources du Nil bleu de la pureté sociale dans une aventure salutaire à la recherche du Graal constitutionnel. 

Flash-back de 2 siècles , Robespierre , de la ré-éligibilité des députés:

« (En tant que membres de l’assemblée actuelle), nous n’avons ni le droit ni la présomption de penser qu’une nation de 25 millions d’hommes, libre et éclairée est réduite à l’impuissance de trouver facilement 720 défenseurs qui nous vaillent…

quant aux prétendus guides qu’une assemblée pourrait transmettre à celles qui la suivent, je ne crois pas du tout à leur utilité…ce n’est point dans l’ascendant que prennent les orateurs qu’il faut placer le bien public, mais dans les lumières et le civisme de la masse des assemblées représentatives…

J’ai de la confiance en des représentants,qui ,ne pouvant étendre au delà de deux ans les vues de leurs ambitions, seront forcés de la borner à la gloire de servir leur pays et l’humanité, de mériter l’estime et l’amour des citoyens dans le sein desquels ils sont sûrs de retourner à la fin de leur mission…

je me défierais de ceux qui, pendant quatre ans, resteraient en but aux caresses, aux séductions royales, à la séduction de leur propre pouvoir, enfin à toutes les tentations de l’orgueil et de la cupidité. »

Évidemment. 

Quel désastre ! Venez voir ce que nous avons fait de votre tête M.Robespierre.

Palais Bourbon triste plaine, Waterloo de l’intérêt général, royaume de consanguinité, Palais du Luxembourg , principe du droit de cuissage sur les administrés, ligne de démarcation du bien public , deux assemblées qui ne sont que croisements de chaises musicales et de fauteuils vissés aux fesses, rentes à base de  compromissions légales, jonglage cirquaïque à l’ubiquité permanente, utilisation partiale du verbe , gaspillage des deniers de la République, accaparation  à titre privé du débat national,

Asservissement au Roi.  

 

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement