• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 14 décembre 2008

FAIM DU MONDE

Posté par provola le 14 décembre 2008

On y est , 1 Milliard de Terriens souffrent de sous-alimentation. Jamais le problème de la faim dans le monde ne s’était présenté dans de telles proportions. L’agence pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) de l’ONU a divulgué l’angoissante réalité , les statistiques montrant qu’en un an ce sont 40 millions d’affamés de plus qui sont venus grossir des rangs déjà bien garnis.

A l’heure de la gabegie , de la messe du gueuleton , de la beuverie rituelle, de la dignité du glaçon d’eau de vie, il est des raccourcis qui rafraichissent les élans de paganisation.

Les coupables : multinationales alimentaires, concentration de la production des denrées céréalières , subventions agricoles visant à favoriser les industries mondiales au détriment des petites exploitations locales, remplacement des plantations destinées à l’alimentation par des plantations servant à la production de biocarburants, spéculation à grande échelle misant sur la pénurie mondiale, production laitière en baisse due en partie à de fortes sécheresses ayant exterminé une partie du cheptel de plusieurs régions telle l’Australie.

Last but not least, l’Europe , et sa fameuse PAC qui , lancée dans une course aux armements contre l’industrie agricole américaine a envahi le Tiers et le Quart Monde avec son pain. L’Europe qui passe son temps à vouloir réduire les émissions de CO2, louable volonté, mais qui manquera de force de conviction vis à vis de pays qui se demandent avant tout la façon de rassasier avant de vouloir nettoyer l’air.  

      

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

TREVE DE PLAISANTERIE

Posté par provola le 14 décembre 2008

(Réponse à un article sur les résultats de la conférence de Poznan sur le blog de Fabrice Nicolino)

Le fait qu’on en soit encore à s’offusquer des résultats de Poznan, montre qu’on a du mal à se persuader enfin que l’ordre régnant en ce bas monde puisse devenir par enchantement le chantre de son propre changement.

Arrêtons de croire aux lunes, toute cette gesticulation est confortable mais n’apporte rien de concret.

Kyoto Grenelle Poznan ne sont que la tarte à la crème des illusions perdues, maintenant qu’il ne reste que des usurpateurs aux manettes, l’adversaire est désigné et il s’agit donc de tracer la voie de traverse.

Il est assez de perspicacité et de volontés qui ne demandent qu’à s’exprimer,qui se situent en un endroit quelconque à l’extrème gauche de l’extrème gauche.

La survie de la planète passe par la survie de l’homme qui passe par le partage des richesses au niveau planétaire et donc par l’împôt,seul instrument du partage.

Choisissons les clés de la riposte à l’insolence libérale et parlons d’humanité, elle est le premier chapitre de la bible écologique

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

TICKETS DE QUOTAS

Posté par provola le 14 décembre 2008

La présidence Sarkozy de l’union Européenne se termine par un accord généralisé salué par la cour journalistique parisienne . Historique, sans précédent, notre Président en grand négociateur à réussi son accouchement aux forceps, sur l’aboutissement du processus de ratification du Traité de Lisbonne et sur le paquet climat établissant les niveaux d’émissions de CO2 octroyés à chaque pays membre.

Sur Lisbonne , il s’agissait de faire revoter l’ Irlande quitte à lui accorder ses particularismes , son indépendance fiscale,son statut militaire , son rejet de l’avortement , sa religion, sa bière , sa guerre , son fighting spirit , le mot d’ordre était : on accorde tout ce que l’ Irlande demande pour peu qu’elle accepte de revoter.

Quant au paquet climat , on s’accorde pour réduire les quotas d’émission de CO2 de 20% par rapport au niveau de 1990 . Le quota d’émission est une méthode douce, les pays riches s’entendent pour évaluer le coût d’une tonne de CO2, ils sont les seuls à pouvoir se payer le luxe d’en faire commerce, on peut même en racheter aux pays pauvres qui eux n’ont aucune possibilité d’en produire . On continue donc à polluer , mais en payant une taxe dont la valeur est incluse dans le prix de vente des produits fabriqués, on verse la taxe carbone aux pays pauvres qui avec ces subventions peuvent acheter les marchandises produites en polluant dans les pays riches .

Et comme de toute façon , les pays riches produisent de moins en moins et font fabriquer dans les pays à bas coûts de main d’oeuvre qui eux ne signeront jamais de quotas d’émissions , ou les signerons sans jamais les respecter, suivant l’exemple du clan décisionnaire de la conférence de Kyoto n’ayant jamais concrétisé ses choix.

Voilà pourquoi , les proclamations de victoire sur le génie managerial de notre grand chef des lumières ne sont en fait que de misérables mirroirs aux alouettes.       

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement