L’EAU COULERA

Posté par provola le 4 décembre 2008

vacancesgrenade2008471.jpg                       Revenons sur la réflexion de Gérard qui en réponse aux sombres prévisions du Club de Rome (voir commentaire à la page : Club de Rome, tout est dit ) semble se désintéresser du pouvoir destructeur de l’homme .

« Je suis sûr d’une chose , c’est que quoi que fasse l’humanité , et les pires ravages , et que cela entraîne la perte de la vie sur terre , la terre survivra , l’eau coulera , les volcans cracheront , les nuages iront là où le vent les poussera , la Terre survivra à l’homme . »

A bien des égards , donc, l’univers n’aurait que peu de soucis à se faire pour sa survie, et ça rassure mon Ami .

Sauf que .

L’univers a beau exister depuis environ 12 milliards d’années , ce sont les dernières hypothèses scientifiques datant le Big- Bang , l’univers existe en fait depuis … environ 3 millions d’années.

Tant que personne ne se rend compte de l’existence de la matière et de son évolution , cette même matière n’a aucune  réalité, et c’est au jour de la première prise de conscience par le premier homme de son environnement que l’univers devient univers. Il est faux de penser que l’homme est le fruit de l’univers , c’est l’inverse qui est vrai. C’est aussi plus facile à comprendre dans ce sens là, c’est la conclusion la plus logique qui permet d’empreinter les pas de Bouddha et Jésus en limitant les circonvolutions , l’homme est Dieu , nous sommes tous des créateurs , de ce que nous voulons bien, du monde que nous avons à l’esprit.

Libre ensuite à l’homme de s’estimer créé par un souffle divin , et si l’homme croit en Dieu , Dieu existe et en ce sens il est le créateur des choses, même de Dieu et si donc l’homme vient un jour à s’auto-détruire, Dieu n’existera pas plus que le monde qui disparaîtra en même temps que les pensées du dernier homme ayant foulé la surface de la Terre .

Et l’eau coulera peut-être encore mais sans personne pour la regarder couler, elle coulera donc comme si n’elle n’avait jamais existé ou jamais coulé, elle coulera sans couler, donc elle ne coulera plus. 

Voilà pourquoi sauver la nature n’a aucun  intérêt même pour elle-même, si nous ne nous sauvons pas nous mêmes et qu’en tous cas sauver l’homme , c’est autant sauver la nature que l’inverse.   

Al Gore et tous les écolos veulent sauver la nature pour continuer à vendre des voitures, alors qu’il faut sauver l’homme pour sauver la nature; pour cela il vaut mieux que l’eau soit propre.

 (Photo: bassin Alhambra de Grenade , l’eau n’existe pas si l’homme n’existe pas et inversement)     

2 Réponses à “L’EAU COULERA”

  1. Gianpaolo dit :

    Quel problème complexe.
    C’est la nature qui a produit l’homme, on peut donc considérer que c’est la nature qui a engendré sans le savoir le mal qui s’est organisé comme une gangrène pour assassiner lentement mais sûrement sa mère nourricière.
    Dans un ouvrage « Dieu et la science » que m’a fait découvrir un ami, le philosophe Jean Guitton nous explique que sur Terre le mouvement est orienté de l’unité vers la diversité, créant ainsi de l’ordre à partir du désordre, élaborant des structures d’organisations toujours plus complexes.
    Et de conclure je cite : « Ce réglage d’une précision vertigineuse, est-il le fait du pur « hasard » ou resulte-t’il de la volonté d’une cause Première, d’une intelligence organisatrice »
    Sous entendu DIEU.
    Dieu est donc né du désordre, l’Homme est né du désordre, maintenant je comprends mieux certaines choses!
    Si on considère ce qui précède, je ne peux me rendre qu’a une évidence.
    L’Homme se détruira, c’est donc Dieu qui détruira l’Homme et Dieu qui se détruira lui même puisque Dieu est Homme.
    Effectivement, comme nous le fait remarquer Provola, la Terre restera bien en place, l’eau coulera toujours, et peut-être que dans quelques millénaires, une nouvelle organisation de la matière en systèmes de plus en plus hétérogènes fera naître à nouveau une nouvelle forme de vie.
    Alors adhérons tous à cette évidence postée par Provola.
    Sauvons l’Homme pour sauver la nature.

  2. caroline dit :

    Bonjour Provola ou hola (on fait ce qu’on peut,je ne connais pas l’Italien…)

    Depuis quelques jours,je parcours ton blog, lis tes articles le soir pendant que la télé crache des coups de feu ou rediffuse un vieux De Funès pour tenter de redonner des couleurs à un quotidien morose. A moins que ce ne soit notre propre quotidien qui emboue le tube cathodique… Toujours est-il que ce matin, la temps a suspendu son vol: les lycéens sont chez eux ou dans la rue pour militer contre un avenir aléatoire, les lycées sont fermés, les bandes des cités avoisinantes profitent de l’occasion pour exprimer leur colère en cassant, en pétant ce qu’il reste à casser, là où ça pourra faire du bruit, là où on pourra les entendre et parler d’eux mais finalement, il n’en sortira rien parce-que ce bruit se mêlera aux slogans scandés par les gamins dans la rue,étouffant par la même les revendications de chacun. On parlera à la radio des manifs étudiantes et des lycées fermés, du nombre de voitures brûlées, des forces de l’ordre engagées pour calmer les troupes. On fera état de l’incompréhension générale face à cette situation alors que « la réforme Darcos a bel et bien été reportée »(juste le temps d’endormir les troupes avant la bûche), de l’incompétence des profs qui devraient apaiser ce mouvement au lieu d’en enclencher le détonateur…Mais ce soir,tous regagneront leur cité dortoir ou leur pavillon de quartier et tout cela aura,finalement,fait beaucoup de bruit pour rien.
    Si j’ai choisi de glisser mon message en-dessous de ton article « l’eau coulera », c’est que je pense comme toi que l’homme doit d’abord apprendre à se sauver de lui-même.Tenter de s’extraire de cette nébuleuse, prendre du recul à défaut de ne pouvoir en démêler les fils ,puisque tout semble être lié: la réforme des lycées, la révolte des lycéens (et des autres), la crise sociale (n’ayant pas attendu celle des subprimes pour exister et se manifester), le mépris Nord-Sud, la pseudo-intégrité de nos dirigeants politiques qui n’hésitent pas à retourner leur veste en la brodant de mots adéquats pour en adoucir les plis et revers, la mondialisation et la pensée unique…Une nébuleuse où quelque soit le mouvement, il est plus facile de suivre… Et pourtant…Je suis convaincue que nous sommes nombreux à nous interroger, nombreux à penser que malgré tout,il est possible de déposer un grain de révolte (ou d’espoir) à côté de cette nébuleuse.Ton blog en est la preuve. Et comme il est bon de poser ses valises pour pouvoir partager dans le calme, »prendre le temps de vivre »comme dirait Georges…
    Ce matin, le temps a suspendu son vol. Merci à toi.
    Caroline POULET (ta voisine).

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement