• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 4 décembre 2008

L’EAU COULERA

Posté par provola le 4 décembre 2008

vacancesgrenade2008471.jpg                       Revenons sur la réflexion de Gérard qui en réponse aux sombres prévisions du Club de Rome (voir commentaire à la page : Club de Rome, tout est dit ) semble se désintéresser du pouvoir destructeur de l’homme .

« Je suis sûr d’une chose , c’est que quoi que fasse l’humanité , et les pires ravages , et que cela entraîne la perte de la vie sur terre , la terre survivra , l’eau coulera , les volcans cracheront , les nuages iront là où le vent les poussera , la Terre survivra à l’homme . »

A bien des égards , donc, l’univers n’aurait que peu de soucis à se faire pour sa survie, et ça rassure mon Ami .

Sauf que .

L’univers a beau exister depuis environ 12 milliards d’années , ce sont les dernières hypothèses scientifiques datant le Big- Bang , l’univers existe en fait depuis … environ 3 millions d’années.

Tant que personne ne se rend compte de l’existence de la matière et de son évolution , cette même matière n’a aucune  réalité, et c’est au jour de la première prise de conscience par le premier homme de son environnement que l’univers devient univers. Il est faux de penser que l’homme est le fruit de l’univers , c’est l’inverse qui est vrai. C’est aussi plus facile à comprendre dans ce sens là, c’est la conclusion la plus logique qui permet d’empreinter les pas de Bouddha et Jésus en limitant les circonvolutions , l’homme est Dieu , nous sommes tous des créateurs , de ce que nous voulons bien, du monde que nous avons à l’esprit.

Libre ensuite à l’homme de s’estimer créé par un souffle divin , et si l’homme croit en Dieu , Dieu existe et en ce sens il est le créateur des choses, même de Dieu et si donc l’homme vient un jour à s’auto-détruire, Dieu n’existera pas plus que le monde qui disparaîtra en même temps que les pensées du dernier homme ayant foulé la surface de la Terre .

Et l’eau coulera peut-être encore mais sans personne pour la regarder couler, elle coulera donc comme si n’elle n’avait jamais existé ou jamais coulé, elle coulera sans couler, donc elle ne coulera plus. 

Voilà pourquoi sauver la nature n’a aucun  intérêt même pour elle-même, si nous ne nous sauvons pas nous mêmes et qu’en tous cas sauver l’homme , c’est autant sauver la nature que l’inverse.   

Al Gore et tous les écolos veulent sauver la nature pour continuer à vendre des voitures, alors qu’il faut sauver l’homme pour sauver la nature; pour cela il vaut mieux que l’eau soit propre.

 (Photo: bassin Alhambra de Grenade , l’eau n’existe pas si l’homme n’existe pas et inversement)     

Publié dans PHILOSOCONS | 2 Commentaires »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement