• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

TOUS TIBETAINS

Posté par provola le 16 novembre 2008

tibet2.jpgLa flamme s’est éteinte ,les hauts plateaux sont retombés dans l’oubli ,les glaciers sont repartis à la fonte, les trains remontent du commerce jusqu’à Lhassa, les patrouilles surveillent l’ordre des étoiles,les persécutions échappent aux caméras mais les vents de prières n’ont pas d’obstacle à leur mesure . L’occupant cherche du minerai ,creuse des  termitières ,le bruissement des étoffes verticales reste insaisissable et les temples devenus échoppes sont un rayon sans soleil. Cet air raréfié qu’on enrhume, cet horizon si vaste qu’on brise , cette libre escapade qu’on menace ,ce sont les nôtres. Un picsel  vient à manquer à notre ciel et  c’est toute la plénitude de notre vision qui s’en trouve perturbée . Nous sommes tous des bouddhas en puissance ,un peuple qui pense cela de nous mérite au moins notre compassion intéressée .     

   

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

L’ECONOMIE LIBERTAIRE.

Posté par provola le 15 novembre 2008

bush20berlusconi.jpgSauvons les banques ,pas les petits propriétaires ! Ceux-ci  par l’impôt vont payer le sauvetage de leurs créanciers en étant obligés de quitter leur demeure.Les premières pourront continuer de sur-endetter les seconds ,alimentant la pompe à finance des possédants.

Depuis vingt-cinq ans ,la part des salaires (dans les pays développés ,on a du mal a imaginer ce qui se passe dans les pays en voie de développement ou’ tout le monde tend vers le 1 dollar par jour ) dans la création de richesses a diminué de 9,6% ce qui revient à dire que ce qu’ont perdu les salariés a contribué à augmenter le pactole des actionnaires . En prenant l’exemple de la France , ce sont 120 milliards d’euros de plus qui devraient rétribuer le travail plutôt que le capital en restant simplement sur la répartition existant au début des années 80. 

Général motors ne vaut plus rien que la considération du nouveau président des Etats-unis , nation chantre du non-interventionnisme, Ford est au bord du gouffre;n’ayont pourtant aucune crainte pour les actionnaires et la haute dirigeance de ces 2 moribonds ,Obama le fils du peuple trouvera bien sous le matelas les liasses permettant de sauver l’un et l’autre  ,en échange d’un dégraissage et d’une dé-localisation .Quant à nos constructeurs nationaux , ils semblent faire bonne mesure avec des baisses des ventes substantielles mais pas rédhibitoires .Nationaux ? difficile à dire ,en effet combien de nos concitoyens font oeuvre de charité en achetant Français ,en restant fidèles à Peugeot ou Citroën ,loin de penser qu’au bout du compte ,les propriétaires de ce groupe automobile tant aimé se trouvent  en fait …en Suisse.

Carlos Ghosn grand patron de Renault ,lui, a voulu retarder la sortie des nouveaux modèles de la marque ,Twingo ,Laguna pour y mettre son grain de sel; résultat :un désastre total .

Que croyez vous qu’il advint ? le Carlos se décida le coeur déchiré à se séparer de milliers de collaborateurs ,responsables par leur présence ,de la mévente des créations du boss. Deux poids ,deux mesures .

Un cas semblable fut la sortie du modèle Multipla chez Fiat imaginé par un certain Testore et son mentor Cantarella . Ce modèle s’avéra un véritable  four commercial ,ce qui permit à ces 2 énergumènes de quitter le groupe alors en pleine déconfiture avec les honneurs et un bon de sortie de quelques milliards de lires.  La multitude opérationnelle est la variable d’ajustement en cas d’échec , le directoire ,suppôt de l’actionnariat, le seul  responsable des succès.Le nouveau patron de FIAT Sergio Marchionne ,prenant le patronat italien à contre-pied  à son arrivée à la tête du groupe avait prévenu : « considérer que les ouvriers sont les responsables de la mévente des modèles est un non-sens ,je ne fermerai aucune usine ,je préfère construire des modèles qui plaisent ». Il suffisait de le dire ,c’était tellement évident ,et pourtant les précédentes dirigeances avaient oublié ces principes fondamentaux.Et les résultats suivirent , extirpant  du marasme le premier groupe industriel de la péninsule.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

Dans le domaine politique également ,les réseaux d’influence (les élections ne sont que poudre aux yeux de la  démocratie ,un exemple éclatant en sont les partis républicain et démocrate américains qui sont la création de quelques  grandes familles se partageant le pouvoir,dixit Howard Zynn , »une histoire populaire des Etats-unis ») , permettent à quelques protégés de se distribuer les rôles prémium , ainsi les responsables du Waterloo financier actuels sont les mêmes qui nous expliquent comment leurs bourdes passées légitiment leurs nouvelles orientations .

Le libéralisme se gausse d’organiser une  compétition généralisée pour tirer le meilleur de chaque être humain ,en fait cette course échevelée ne concerne que les lévriers de la farce ,les véritables ordonnateurs contrôlent  sans contre-pouvoir ,les syndicats participent au manège sans le dénoncer  , les compétiteurs  deviennent des cartels ,l’économie libertaire n’est pas tant  une création de richesse qu’une conservation tentaculaire du pouvoir des riches, seuls garants de la gamelle des pauvres .  Quelques chanceux sautent dans l’ascenseur social ,exemples a contrario du blocage du système, ils sont des gages de la paix sociale . Les cagnottes font rêver des millions de parieurs comme un horoscope idéalise le quotidien du crédule , Les Bush et les Berlusconi font croire à tous que le but est d’atteindre le haut de l’affiche qui ne sera pour eux ,au mieux que le haut du panier de la ménagère ,Marx est effacé des mémoires.  Les gauches se perdent dans leur tentation libre -échangiste et les mirages du pouvoir.

Stratagème imparable du libéralisme économique, les sanctions ne concernent que la masse , les lois ne sont faites que pour les citoyens …standard , les frontières n’existent que pour les petits budgets .

Écoles de complaisance ,ENAs de classes ,promotions truquées, parachutes dorés , niches , boucliers et paradis fiscaux ,ententes monopolistiques, couvertures politiques ,protections judiciaires et autres planques à rentiers sont les terriers obscurs ou croupissent les fortunes des geôliers  de la liberté d’entreprendre.

Publié dans ECONOMIE | Pas de Commentaire »

L’ITALIE QUI MEURT

Posté par provola le 12 novembre 2008

naples20trashjj001.jpgLa dolce vita n’a pas quitté le vingtième siècle , comme une nuée mal adaptée au changement climatique ,elle s’en est allée épuisée de tant de rêves.Berlusconi a remplacé sur la scène le beau Marcello et c’est la boussole de tout un peuple qui s’en est trouvée bouleversée.L’Italie ne rêve plus ,elle ne fait plus d’enfants , en arrêt devant sa splendeur passée ,elle assiste à  l’évolution de la planète depuis sa maison de retraite. 

L’Etat est un désastre car ceux qui devraient payer des împots sont à l’étranger,la médecine est malade , l’école n’apprend rien, les trains arrivent en retard, l’armée a un plumeau sur le casque,Fiat construit des bonnes voitures au Brésil, Ferrero vend des chocolats made in Luxembourg , Telecom Italia est espagnole, le pont de Messine sera construit par la mafia,Alitalia garde  ses avions à terre, Cinecittà est un souvenir , le calcio est une seringue, Ferrari ne veut plus de pilotes transalpins , les autoroutes sont pleines de bosses ,les décharges publiques débordent , le nucléaire est banni mais l’électricité vient du nucléaire français, la télé est une publicité pour  soubrettes dénudées ,la tour de Pise ne penche pas plus ,Venise s’enfonce,Milan étouffe,le TGV ralentit, l’aéroport de la Malpensa ne sert à rien,le Pape a 82 ans,le Vatican a un beau jardin, Naples est un volcan éteint aux  éruptions de criminalité  ,le racisme est général, la politique a disparu ,la droite fait la loi ,la gauche n’est plus de gauche ,les syndicats profitent du système , les immigrés sont exploités ,la joie de vivre porte des lunettes de soleil , les touristes vont ailleurs , l’hotellerie est un lit qui grince , l’omerta règne sur la justice ,l’euro est trop cher , l’Europe est trop loin ,le nord ne veut plus du sud ,la Toscane est déjà toute seule , Trevi n’aplus de sous et c’est Rome qui pleure comme une fontaine.

L’Italie est un sommet de la désorganisation ,30 ans n’ont pas été suffisant à trouver un tracé à la ligne de Tgv de la vallée de Suse pourtant ligne européenne prioritaire , la dette nationale est la plus élevée de tous les grands états industrialisés ,le travail au noir représente 30 % du PIB .

Berlusconi est le symbole du château de cartes ,manipulateur , bluffeur ,milliardaire grâce à ses accointances avec le pouvoir de Craxi ,puis de son empire médiatique construit sur la ruine du bon sens populaire ,sa force a été de jeter du décervelage publicitaire sur une population de revue people.

Au gré des vents violents de la crise économique , avec à la barre un skipper sans soucis que son propre intérêt ,l’Italie risquerait le chavirage sans ancrage  européen ,sans la bienveillance des grands requins de la finance mondiale bien décidés à se partager ce gâteau de fortunés pensionnés ,ce peuple autrefois talentueux et génial ,maintenant parfaitement formaté au plaisir de consommer et à la peur de mourir vissée au porte-feuille.

Le pays de Dante et de Galilée,réfugié dans une lampe à bronzer risque de perdre  ses deux derniers records ,celui de la contre-façon par la Chine et celui de la peau tendue par le Brésil.

Il reste aux Italiens rescapés du terrorisme cérébral ,lèches bottes de l’oncle Sam et  Maîtres maroquiniers des puissants de la planète à apprendre à se serrer la ceinture.

  

     

 

Publié dans EUROPE, ITALIE | Pas de Commentaire »

LE FIGARO POUR RIRE

Posté par provola le 11 novembre 2008

A la une du supplément èconomie du Figaro du 9.octobre 2008 ,alors que l’économie etats-unienne s’écroule:
La France remonte à la 16éme place du classement de Davos qui classe les pays les plus compétitifs dont les critères vont de la stabilité macro-économique à la sophistication du marché financier.
En tête du classement:
1 Les Etats-Unis
2 La Suisse
On a très certainement à Davos un problème de raréfaction d’oxygène dû à l’altitude.

Et au figaro un problème de presbitie. Jeudi 09 octobre à 22h10 

Publié dans MEDIAS | Pas de Commentaire »

UNE EOLIENNE DANS LE COEUR DE L’HOMME

Posté par provola le 11 novembre 2008

Il est parfois plus simple de sensibiliser nos contemporains au bien-être des générations futures qu’aux turpitudes des recoins de notre siècle ,mais il n’est pas de compétition de la misère ,comme il est ridicule de s’apitoyer parfois sur les supposées rudes conditions d’existence de nos aïeux sans les lubies de nos sociétés de consommation .Nous avons fait disparaitre les distances , et Katmandou est plus proche de Paris que Marseille un jour de grève de la SNCF ;comment dans ces conditions parler d’identité européenne ou de citoyennneté ,de nationalité ? Ainsi nous savons que chacune de nos activités déraisonnées aura un impact sur la vie de nos enfants. 

La solidarité ne connait aucune limite de temps ou d’espace ,nous sommes responsables des conditions de vie des hommes pour les siècles à venir ,de même si un enfant meurt par delà l’océan ,c’est notre vie qui en est bouleversée.

L’image d’un radeau voguant à travers l’espace reste un bon moyen de s’approprier une âme solidaire  , seule viatique pour notre propre humanité .

L’éolienne est une voile actuelle , symbole d’une symbiose réussie entre homme et nature mais également de la transmission entre générations , ne laissant aucune trace indélébile de notre passage, qu’une forme aboutie de notre sobriété , de notre conscience .

   

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

IL Y A TOUJOURS UN MOMENT

Posté par provola le 7 novembre 2008

melanchon.jpgOu les masques sont trop lourds, le pif a beau s’allonger ,le Pinocchio d’occasion se faire à la dérive des continents politiques , d’un coup la révolution
esthétique reprend ses droits , l’architecture d’une peau siliconée s’étiole, le cartilage s’enrhume ,la sueur glisse , le vrai visage s’éclaire et se libère des courants immobiles
La question n’est pas de savoir pourquoi vous quittez le PS ,ce qui est enfin d’une logique imparable ,mais bien pourquoi vous ne l’avez pas fait plus tôt.
J’imagine les longues nuits d’angoisse avec cet ami rencontré sur le chemin de l’école et dont l’évolution droitière l’a éloigné de sa propre définition .
L’amitié n’admet pas la médiocrité , son sosie vous aura poussé dans des retranchements insoupçonnés mais finalement insupportables.
Sachez qu’une armée attend ,anciennes troupes au coeur gros comme ça
légions vertes , riches de sentiments , nostalgiques du club de Rome,
anti-mur de Ceuta et pro autre Europe.
Les boulevards aux pavés cachés sont si tristes de nos temps , 2005 bouffée d’oxygène ,mais entre un pouvoir total qui mène nos espoirs dans la jungle consumériste ,un partisan de la troisième voie au talent humaniste mais qui
place le budget au dessus des êtres , et une extrème gauche qui de toutes façons se refuse à ramasser le sceptre de peur de perdre le statut d’opposant ,il est une ligne mince mais tellement nécessaire ,un fil qui n’attend que le funambule qui saura l’apprivoiser .
Prenons l’extrème gauche de l’extrème gauche , là ou les poils se hérissent,
ou les émotions vibrent, ou les artères pètent du bonheur de se sentir unis et solidaires en l’instant de notre vie . 

(écrit sur le blog de J.L. Mélanchon après sa démission du PS suite au vote des militants du 6.10.08)

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

SARKO SANS OXYGENE

Posté par provola le 4 novembre 2008

dalailama.jpg

Les pensées d’altitude sont inconnues au loubard de l’Elysée,
une leçon d’humanité ne peut que lui faire mesurer la distance
à parcourir sur le chemin de la Sagesse.
Tout est à refaire , de l’attitude à l’amplitude, même le pourpre aura du mal à reflèter sur la pâleur de la réflexion.
L’un parle de flouze ,l’autre de partage ,
l’un s’amuse sur son podium ,l’autre plane pour la paix des âmes,
l’un ment comme il respire ,l’autre est un souffle de vie.
Que voulez vous qu’ils se disent , ils ne sont pas de la même planète et aucun discours ne saurait les rapprocher.
Il faudrait que le crâne au brushing perde sa libido carlitane ainsi que son désir de pouvoir ,il faudrait que le rasé éternel repasse à la case maternelle pour saisir l’improbable lumière de compassion présidentielle.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LES INTELLOS

Posté par provola le 2 novembre 2008

henrilevi.jpg         Tant que les ruines des dorures mentales sauront captiver la bobolanderie par un verbiage révolutionnaire ,les BHL en liberté chevaucheront notre mansuétude populaire de leur drolatique fiantitude.
Les donneurs de leçons patentés en visite guidée dans les recoins sombres de la planète profitent du spectacle bien plus qu’ils n’en dénoncent les revers.
C’est qu’ils prennent des risques nos légionnaires à l’esprit trop tiède,
entre Hilton et Sheraton .Tous les taxis mènent à la porte des 11 septembre et nul besoin de se salir l’esprit pour vendre des commentaires sur les fondations de l’âme.
Ils sont de toutes les guerres ,sur tous les fronts ,chemise blanche et col ouvert sur l’accroche médiatique.
Ils n’ont rien vu,que la Domsbale courbure et pourtant ils refont la croisade de la pensée unique.
Rien à dire,ça se vend(de moins en moins apparemment ) ,mais qu’on ne vienne pas faire croire que ça sert à quelque-chose .

(Sur Marianne le 30.10.08 à propos du dernier livre de Bernard Henri Levi. ) 

Publié dans MEDIAS | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement