LA TARTE A LA CREME DES BIOCARBURANTS

Posté par provola le 21 novembre 2008

amazonie.jpg      amazonie2.jpg  L‘essence  agricole est l’expression de notre inadéquation aux cycles éternels de la nature ,ou l’art de faire passer une pilule de cyanure dans un anus aux hémorroïdes dilatées .

METTEZ DES LOBBIES dans un hémicycle à l’allure de casserole ,faites revenir l’once de parlementaires gastronomes au goût douteux , raclez les fonds de passoire à  budgets , malaxez la bonne pâte électorale  , saupoudrez de subventions , cuisez d’un moratoire OGM, préparez le parfum de scandale et servez en flambant. Couvrez d’une crème de scientifiques.

La farce commence en voulant remplacer du noir avec du vert , on dit que ça pollue moins ,le comble ,c’est que tout le monde y croit .

Évidemment le rendement énergétique du moteur bio est meilleur que celui du moteur classique , le problème commence en considérant le bilan combiné : on fait pousser des plantes de manière intensive (en épuisant les sols ) avec des surdosages d’engrais dont la décomposition produit du protoxyde d’azote ,gaz à effet de serre 23 fois plus néfaste que le  CO2 , au lieu de faire du blé  pour nourrir les humains ,on fait du soja ou de la betterave  dont la rentabilité énergétique est dérisoire pour activer les soupapes de la papa-mobile , processus maquillé de respectabilité mais totalement inefficace ; donc on se tourne vers les productions brésilienne ou indonésienne de canne à sucre . Ces pays surfant sur l’ herbacée accélèrent l’exploitation  des poumons de la terre  , en carbonisant les millions d’hectares d’arbres multi-centenaires de la forêt tropicale . Ce brulis industriel  produit 30% du CO2 émis dans l’atmosphère par l’économie planétaire .

 Les pluies diluviennes des zones humides se chargent de délaver le mince humus . Ce terreau indispensable ,une fois dilué dans les fleuves en furie, s’évanouit  à jamais, emportant  l’espoir de retrouver un jour la luxuriance d’antan.

Alors , on attaque plus loin , on enfûme  l’enfer vert qui devient un réduit à valises de biffe-tons.

les magnats du glucose fanfaronnent en produisant écolo ,les gouvernements affichent leur bonnes intentions ,les opinions se rassurent, les véhicules hybrides  polluent les beaux quartiers . 

Il est des sucres au goût amer.     

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement