IL PLEUT DES MILLIARDS

Posté par provola le 20 novembre 2008

billets.jpgIl aura fallu avoir très peur ,qu’un écroulement du système économique mondial nous menace ,pour apprendre qu’en fait le monde était très riche et que donc nous étions plus pauvres que nous ne l’imaginions.

En la minute du désastre annoncé ,la meute hurlante des banquiers truands trembla tellement fort que la croix rouge contribuable dût prévenir l’arrêt cardiaque par un traitement à base d’injection massive de liquidités dont le but était de fluidifier les échanges monétaires .  Bien sûr on comprit bien vite que les seuls à pouvoir faire face à l’urgence ne seraient pas mis à contribution .Il était hors de question que les 5% de nantis possédants 70% de la richesse mondiale viennent  au secours d’une économie qu’ils avaient contribué à structurer et qui avait avantagé leur accumulation de richesses.

Les usuriers vendeurs de crédits à  taux prohibitifs ,faute de n’avoir voulu stopper la pompe à arnaque assez tôt ,se retournèrent vers les États prisonniers pour quémander une pitié de circonstance . Les fonds privés retirés des places boursières et disparus à la vindicte populaire , les derniers dindons furent les petits porteurs qui se virent moins gros que les grenouilles qu’ils voulaient singer.Les gouvernements marris ,appelèrent à la rescousse les capitaux en fuite ,pour la forme . Ils se virent contraints de débusquer des pigeons solvables ,et les seuls en ce bas monde qui risquaient de ne pas voir venir le coup fourré étaient ceux qui n’existaient pas encore : les futurs payeurs .

Les instances mondiales ,dirigées par les classes possédantes ,décidèrent que les États souverains sont des entités à tout jamais dignes de confiance et que les emprunts émis par les nations ,ou plutôt certaines nations ,celles qui s’accordent pour s’accorder mutuellement confiance , seraient à tout jamais honorés .Par qui ? Mais par les peuples sous forme de contribuables à la fibre nationaliste et donc malléables au financement des dettes de leur maison-mère .

Et comme on s’accorda sur le fait que le peuple ne pouvait décidément contrecarer le manque d’implication à la charge de solidarité mondiale de la part de milliardaires devenus provisoirement invisibles ,on alla chercher dans le futur ,de bonnes poires dont on s’entendit pour en prélever le jus quelques décennies à l’avance .

Ceux qui viendront bosseront pour nous ! On sera morts depuis longtemps mais ils nous payerons les frasques et les tourments . En gros: faites des gosses et partez en vacances ,partez à taux 0 vous signerez seulement un document officiel les engageant à honorer vos dettes et à payer votre séjour au club .  Les milliards comme s’il en pleuvait ! Il suffit d’en appeler au ciel , les hommes qui ne sont pas encore nés ne posent pas de problème ,ils ne disent rien ,ils rembourseront autant que ce que nous voulons leur piquer ,ç’eut été trop bête de ne pas en profiter.

Tout le manège du grand remboursement à travers les ages n’est rien d’autre qu’ une spoliation des générations à venir de la part de leurs parents ,citoyens fidèles à la cause nationale, destinée à la traduction comptable de forfaitures d’états ,de véritables casses perpétrés par les maîtres et seigneurs d’une époque de voleurs d’enfants . 

 

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement